Catherine Kallas

Félix Glorieux

CFA, un titre précieux

 

Présentation de notre interlocutrice

 

Notre interlocutrice, Odrée Ducharme, est présidente du conseil d’administration de CFA Montréal depuis octobre 2021. Elle siège au CA de l’association depuis 2016. Elle est également Première directrice, Stratégie et exécution, Fonds d’investissement et gestion externe à la Caisse de dépôt et placement du Québec où elle se charge de déployer des initiatives stratégiques. C’est un domaine qu’elle connaît bien puisqu’auparavant elle a occupé les postes de Directrice principale, Partenariats stratégiques pour les marchés développés, ainsi que Directrice principale, Stratégie globale. Elle est au service de la CDPQ depuis 2005. Elle a aussi précédemment travaillé à la CIBC en tant que spécialiste en services financiers. Elle détient son baccalauréat en finance de HEC Montréal et est titulaire de la charte CFA depuis 2008.

 

 

 

 

 

Introduction

Le 29 mars 2022, nous avons eu la chance d’effectuer un entretien avec Odrée Ducharme, Présidente de CFA Montréal et Première directrice, Stratégie et exécution, Fonds d’investissement et gestion externe à la CDPQ. Lors de cet entretien, nous avions comme mission principale de familiariser nos lecteurs avec le titre et l’organisation CFA. Dans cette optique, la présentation du parcours menant à l’obtention du titre CFA sera premièrement abordée. Par la suite, l’utilité du titre sera présentée. La dernière section de cet article propose aux lecteurs des conseils liés au programme CFA que notre interlocutrice a partagé tout au long de l’entrevue.

 

Présentation du parcours menant à l’obtention du titre CFA

Le programme CFA, acronyme de Chartered Financial Analyst, est un programme post-baccalauréat de 3 niveaux, tous évalués par un examen distinct. Le programme CFA est centré sur la pratique et les connaissances essentielles à la prise de décisions relatives aux placements et couvre divers sujets généraux dont l’analyse des actions et des titres à revenu fixe, la gestion de portefeuille et le financement d’entreprises. Ce programme est habituellement entamé par des étudiants avec des formations en finances et en investissement quoique de plus en plus d’étudiants en génie se prêtent au défi. 

Ce programme a vu le jour en 1947, lorsque quatre chapitres d’analystes financiers de Chicago, New York, Boston et Philadelphie se sont réunis pour partager les bonnes pratiques de la profession. En 1962, ces mêmes chapitres ont créé le premier examen CFA ainsi que le code de conduite des CFA propre au titre de manière à défendre les bonnes pratiques. L’année suivante, soit en 1963, 284 candidats se sont inscrits au premier examen et ce sont 268 qui ont réussi à le passer. Plusieurs années plus tard, soit en 2004, le nom qui était initialement l’Association for Investment Management and Research a changé de nom pour retrouver le même nom que l’examen, soit CFA Institute (Wikipedia, 2022). Le CFA Institute est l’association mondiale des professionnels de l’investissement qui établit la norme en matière d’excellence et qualifications professionnelles. L’organisation met un point d’honneur à défendre le comportement éthique sur les marchés d’investissement et agit à titre de source respectée de connaissances dans la communauté financière mondiale. En date d’aujourd’hui, il y a 180 000 détenteurs du titre CFA dans le monde qui se retrouvent dans 160 pays. L’association CFA est présente à Montréal depuis 1950 et compte actuellement 3200 membres, si bien que CFA Montréal est le 10e plus important chapitre au monde. L’âge moyen des détenteurs est de 43 ans et bien que seulement 17% des membres soient actuellement des femmes, ce sont 27% des candidats inscrits aux prochains examens qui sont de la gent féminine.

Un des avantages principaux du titre est sa notoriété. En effet, la désignation CFA permet une reconnaissance à l’échelle internationale puisque le processus d’évaluation des connaissances est le même partout dans le monde. Le titre CFA est reconnu comme l’une des plus hautes distinctions du monde de l’investissement. La formation véhiculée ne se limite pas à des notions d’investissements ; une partie conséquente des notions et des questions d’examen sont par rapport à l’aspect éthique du métier, ainsi que les normes professionnelles.

Un second avantage du programme est sa flexibilité. En effet, pour obtenir la désignation CFA, il est requis de réussir 3 examens différents correspondants tous à un niveau distinct, de cumuler 4000 heures d’expérience de travail dans un secteur reconnu par le CFA puis d’obtenir 3 lettres de recommandation. Les étudiants sont ainsi libres d’étudier comme bon leur semble puisqu’il n’y a pas de cours obligatoires ou de critères temporels, quoique 300 heures d’étude soient suggérées par examen, en moyenne. Il est possible pour les étudiants de n’utiliser que les livres et le curriculum déjà établi. D’autres préféreront la recherche de support académique, certaines institutions ou tierces parties proposant des cours pour la préparation aux examens. À titre d’exemple, l’Institut canadien des dérivés et HEC Montréal proposent une approche d’enseignement accessible et pratique qui permet de réviser les connaissances requises par le CFA Institute pour réussir les examens du programme CFA. Tout dépendant des préférences, il est également possible de trouver des formations plus courtes, soit d’une ou de quelques semaines pour chaque niveau. En moyenne, les 3 niveaux pour les examens sont réussis en quatre ans, cependant, il serait possible de réaliser le processus dans son entièreté en aussi peu que 18 à 24 mois, dépendant de la séquence utilisée pour l’inscription aux examens.

Chaque examen est d’une durée de 4 heures et demie et requiert 6 mois de préparation. Ces examens forment le cœur de ce parcours puisqu’aucune autre forme d’évaluation n’est mise de l’avant pendant la formation. Ces examens se déroulent sur ordinateur dans des salles choisies par le CFA Institute. Pour plus de flexibilité, trois dates d’examen sont disponibles par année pour les niveaux I et II et deux dates pour le niveau III.  Afin de s’inscrire au programme CFA, il suffit de détenir un diplôme ou d’être à la dernière année de n’importe quel baccalauréat. Bien que tous les baccalauréats soient admissibles, certains étudiants auront davantage de facilité étant donné les domaines d’étude connexes, c’est le cas de formations en mathématique, en finance ou en ingénierie.

Le coût du programme CFA varie selon diverses modalités telles que les périodes d’inscription anticipée aux examens, le nombre de reprises requises pour réussir un niveau, etc.  Le coût global se situe entre 3000 $US et 4800 $US.

 

Utilité du titre CFA 

Cette section se consacre à présenter l’utilité du titre CFA et de différents avantages pour les détenteurs de ce titre.

Le titre CFA, reconnu aujourd’hui à l’international, est originaire des États-Unis. Près de 58% des détenteurs sont originaires de l’Amérique, 13% de l’Europe et presque 30% de l’Asie. Cette dernière région géographique est celle qui connaît la plus grande croissance du titre où il est en forte demande. Montréal se classe au 10e rang des plus grandes sociétés CFA au monde.

Le titre CFA est souvent représenté comme une formation supplémentaire qu’il est intéressant d’avoir, mais il est important de noter que certains employeurs le requièrent pour certains types de postes. Ceci concerne surtout les postes pour les gestionnaires d’actifs dans les marchés boursiers et les analystes financiers. Les détenteurs du titre CFA ont aussi accès à des carrières dans des domaines connexes, tels que la gestion de risques ou encore la gestion d’actifs dans les marchés privés, tels que l’immobilier, l’infrastructure ou les placements privés.

Outre les connaissances diverses qui viennent avec le titre CFA, ce dernier possède plusieurs autres avantages. L’élément le plus important concerne la crédibilité qui accompagne ce titre à l’échelle internationale. La détention d’un titre CFA peut également influencer le salaire du détenteur à la hausse selon les compagnies concernées. D’autre part, le titre CFA sert de critère de distinction important en termes d’accès à des postes convoités dans le marché.

 

Conseils pour mener à bien son parcours CFA

Comme il est mentionné sur le site du CFA Institute que seulement 1 candidat sur 5 obtiendra la désignation CFA, Odrée a proposé quelques conseils pour maximiser les chances des futurs candidats. Elle suggère de commencer le programme CFA le plus tôt possible dans son parcours professionnel, idéalement lors de la dernière année du baccalauréat. Ce conseil est basé sur deux aspects importants : profiter des moments où il y a davantage de temps d’étude disponible ainsi que pouvoir profiter des avantages liés à la détention de la désignation le plus tôt possible en carrière. Ensuite, elle a suggéré de mettre la main sur les simulations d’examen : les examens CFA sont des examens très longs et ce ne sont pas seulement les connaissances qui sont mises à l’épreuve, mais également comment les appliquer de manière pratique.

Un aspect important lorsque l’on se soumet à l’épreuve relativement chronophage et pleine de défis du programme CFA est d’être capable de le valoriser efficacement au sein de l’entreprise et sur le plan de la carrière. Pour ce faire, Odrée a mis l’accent sur le réseau CFA qui se crée lorsqu’on détient l’accréditation. Ce réseau donne accès à des formations, permet de rester à l’affût des différentes tendances et permet de continuer à perfectionner son savoir et ses compétences par rapport aux tendances et évolutions de l’industrie.  Les détenteurs du titre CFA ont aussi le privilège de pouvoir ajouter les lettres CFA à la suite de leur nom, un ajout qui ne passe pas inaperçu aux yeux des entreprises concernées.

Ensuite, bien que tous les baccalauréats soient reconnus pour l’inscription au programme CFA, Odrée a précisé qu’il existe des formations très complémentaires et actuellement en demande par les entreprises à la recherche de détenteurs du titre CFA : le BAA des écoles de commerces, mais aussi de plus en plus le diplôme d’ingénierie. En effet, les ingénieurs ont une formation bien complémentaire à celle du programme CFA puisqu’à travers leurs cours et leurs spécialisations, ils se familiarisent à l’intégration des technologies dans les investissements ainsi que l’intégration des normes ESG dans les processus. Les formations les plus en demande au niveau des ingénieurs sont celles de logiciel ou informatique étant donné la place de plus en plus importante que l’intelligence artificielle prend en finance. Au-delà de la formation spécifique à l’obtention de la désignation, l’offre de formation présentée par le CFA Institute et les sociétés CFA s’adapte aux tendances du monde et des marchés. Par exemple, CFA Montréal offre plusieurs formations, notamment en programmation comme en Python. Cela est fait non seulement pour être capable de comprendre le langage, mais aussi pour pouvoir collaborer avec des spécialistes de ce langage sur des projets l’utilisant et ainsi avoir le plus d’utilité possible.

Finalement, la formation CFA peut parfois être comparée à une maîtrise dans un domaine relié à la finance. Évidemment, chacune des formations a ses points forts, ceux du programme CFA sont, comme précisé par Odrée, le fait d’avoir une formation importante et extensive sur l’éthique, la flexibilité du programme ainsi que l’autonomie par rapport aux apprentissages. Ensuite, le coût d’obtention du titre CFA est également un point compétitif comme présenté précédemment. Finalement, le titre CFA permet d’accéder ou de favoriser sa candidature à une importante plage d’emplois différents étant donné que la diversité du contenu est vaste, ce qui n’est pas forcément le cas pour une maîtrise, pour laquelle l’objectif est généralement de se spécialiser dans un domaine. Odrée a également précisé que plusieurs candidats combinaient les deux formations ce qui donnait des candidats aux compétences et savoirs très complets.

 

Référence

Wikipedia. (2022). CFA Institute. Wikipedia. Retrieved April 6, 2022, from https://en.wikipedia.org/wiki/CFA_Institute