Ariane Beauregard

Le capital-risque : une opportunité pour faire grandir les entreprises émergentes

Banque de mots 

Capital risque :
Type de financement offert par des investisseurs permettant à des entreprises en démarrage de se développer plus rapidement

Investisseurs providentiels :
Individus fortunés investissant dans des petites entreprises

IPO (Initial Public Offering) :
Entrée en bourse d’une entreprise

ROI (Return On Investment) :
Taux de rendement d’une somme investie

Ce que le capital-risque implique pour les investisseurs

Tout d’abord, les investisseurs en capital-risque sont principalement des firmes de capital-risque ou des investisseurs providentiels. Chacun d’entre eux reçoit beaucoup de demandes de financement chaque année, donc leur travail est d’évaluer lesquelles répondent le mieux à leurs critères de sélection et lesquelles ont un plus grand potentiel de croissance sur le long-terme. En capital-risque, les investisseurs sont présents au tout début lors du démarrage, donc dans les premières rondes de financement, puis quittent environ 4 à 6 ans plus tard. D’ailleurs, la raison pour laquelle le capital-risque est si intéressant est que le profit généré lorsqu’une compagnie réussit est supérieur au risque initial et aux autres investissements faits ailleurs.

Facteurs déterminants lors de la sélection d’entreprises

Pour sélectionner une entreprise potentiellement intéressante en termes de croissance, plusieurs pensent que l’idée derrière la compagnie est le facteur le plus important. Ce n’est toutefois pas le cas, c’est plutôt l’industrie du produit ainsi que l’entrepreneur derrière l’idée qui sera évaluée. Quelques critères considérés sont le titre du fondateur, si la réputation et la vision du fondateur correspondent aux valeurs de la firme d’investissement, s’il est capable de prendre des risques et s’il est capable de se vendre. Si le fondateur détient les habiletés pour faire fleurir une entreprise en démarrage, le risque semble moins élevé du côté des firmes de capital-risque.

Comment les firmes de capital-risque font leur profit?

En se penchant sur les statistiques, on peut déterminer qu’environ trois compagnies sur quatre vont échouer à faire des profits : c’est pourquoi il est nécessaire pour les firmes d’investir dans plusieurs compagnies pour assurer un ROI. C’est d’ailleurs lorsque l’investisseur quitte l’entreprise qu’il fait son profit de trois façons possibles. Soit que l’entreprise se fusionne, soit qu’elle se fait acquérir ou qu’elle devienne publique. La plupart du temps, lors de l’entente initiale, la firme de capital-risque va accepter d’investir à condition d’avoir des actions privilégiées de l’entreprise à la suite du IPO.

Comment déterminer la valeur de l’entreprise?

Considérant que les entreprises sont possiblement à leur première ronde de financement et qu’elles n’ont pas encore générées de revenues ou possiblement même de coûts, il est difficile pour les investisseurs en capital-risque d’évaluer la valeur de l’entreprise et du même fait, l’investissement nécessaire pour celle-ci. C’est pourquoi deux méthodes sont utilisées pour déterminer la valeur : le financement récent de compagnies similaires ainsi que le potentiel de profit lors de la sortie de l’entreprise. Pour la méthode de financement, il est important de sélectionner des entreprises du même domaine, mais aussi de la même série de financements, et ce, dans deux dernières années. Pour ce qui est du potentiel à la sortie, il est encore une fois question de comparer le IPO ou la valeur d’acquisition de compagnies similaires.

Qu’est-ce qu’un capital-risqueur fait concrètement au quotidien?

Les firmes en capital-risque apportent un énorme soutien financier aux entreprises émergentes, mais elles agissent aussi en tant que conseillères externes pour les différentes prises de décisions. De cette façon, les investisseurs peuvent garder un œil sur l’utilisation et l’évolution des fonds au sein de la compagnie et guider celle-ci vers la bonne direction au besoin.

Figure : Schéma représentant comment les investisseurs en capital-risque passent leur temps.

La figure ci-dessus représente comment les capital-risqueurs répartissent leur temps au quotidien. Malgré qu’ils soient connus pour investir des capitaux dans des entreprises, ils occupent une majeure partie de leur temps à agir en tant que mentor, que consultant, et même participer activement au recrutement pour ces mêmes entreprises pour favoriser l’évolution. 

Les différents pièges à éviter pour les entreprises cherchant du financement

On regarde beaucoup ce que les capital-risqueurs mettent en jeu, mais il est important de se pencher sur les acteurs les plus touchés par ces investissements : les entreprises. Plusieurs sont nouveaux dans le domaine ou connaissent peu le capital-risque : il est donc possible qu’ils tombent dans l’un de ces trois pièges. Le premier étant les notes convertibles : le contrat indiquant que l’entreprise offre des actions à l’investisseur à la suite de son IPO. Pour obtenir un ROI, l’investisseur peut exiger de payer ses actions moins chères que les prochains investisseurs, ce qui est un plafond de conversion. Le deuxième est les droits de prorata : ceci permet aux investisseurs d’augmenter leur pourcentage de participation dans les rondes suivantes, et non seulement de garantir leur pourcentage initial. Ce piège peut faire en sorte que de plus grands fonds vont se retirer de la partie et c’est l’entreprise qui sera désavantagée. Le dernier est les actions privilégiées participatives : ceci permet à l’investisseur de récolter complètement son investissement initial ainsi qu’une portion du prix d’acquisition, au lieu d’un des deux seulement.

Le capital-risque est donc une excellente façon de grandir rapidement en tant qu’entrepreneur, il faut simplement être vigilant et bien effectuer ses recherches lors de la sélection d’une firme d’investissement, tout comme les firmes font pour sélectionner les entreprises.

Références

Brault, Julien. (2015). Trois pièges du financement par capital de risque. Les Affaires. https://www.lesaffaires.com/techno/technologie-de-l-information/trois-pieges-du-financement-par-capital-de-risque/580993

Forbes. (2016). If You Know Nothing About Venture Capital, Watch This First. https://www.youtube.com/watch?v=a4aUX5u90oA

Les Finances. (2021). Qu’est-ce que le capital risque (Venture Capital)? https://lesfinances.ca/quest-ceque-le-capital-risque-venture-capital/

MaRS Startup Toolkit. (2021). Business valuation: How investors determine the value of your business. https://learn.marsdd.com/article/business-valuation-how-investors-determine-the-value-of-your-business/

Zider, Bob. (1998). How Venture Capital Works. Harvard Business Review. https://hbr.org/1998/11/how-venture-capital-works