Manal Mouhajir

Un retour vers la normale du marché immobilier … pas aussi vite qu’on le pense !

Définitions  

Indice des prix de logement 

Il s’agit d’une série mensuelle qui évalue les variations dans le temps des prix de vente pour des spécifications détaillées des propriétés identiques pour une période consécutive de deux mois. L’IPLN est établi par des entrepreneurs de maisons neuves. 

Indice d’accessibilité à la propriété 

Il s’agit du ratio de l’ensemble des charges liées à la propriété sur le revenu moyen des ménages. L’indice mesure la portion du revenu disponible d’un ménage pour payer les charges de la propriété du logement (versements hypothécaires et autres frais reliés aux services publics). Plus ce ratio est élevé, plus l’accès à la propriété devient difficile.  

Taux d’inoccupation 

Il s’agit du ratio de la superficie inoccupée sur la superficie totale d’une propriété. On qualifie une superficie inoccupée par une propriété possédant une disponibilité lors de la date de publication. 

Après une année assez mouvementée dans le secteur de l’immobilier, les nouvelles statistiques montrent un retour progressif à des normales pré-pandémiques dans les ventes résidentielles et les transferts de propriété. Cependant, la normalité est loin d’être de retour aussi rapidement.

Au niveau provincial, les ventes résidentielles et les transferts de propriété sont en baisse pour une première fois depuis le début de l’année comparativement à la même période en 2019avec une diminution de 7,6 % et 6,5 % respectivement. On observe cependant une croissance de 29,7 % pour les ventes et de 26,9 % pour les transferts de propriété depuis janvier cette année, mais ces valeurs demeurent néanmoins plus élevées compa à la même période avant la pandémie. Le marché hypothécaire quant à lui se maintient actif avec plus de 24 500 hypothèques enregistrées au mois d’août seulement, ce qui correspond à une croissance de 4 % selon les statistiques sur le marché immobilier du gouvernement de Québec. Au niveau national maintenant, les ventes résidentielles du pays ont baissé de 3.5 % depuis l’année dernière. Ce ralentissement de l’activité sur le marché s’observe dans toutes les provinces et crée un déséquilibre partout au pays.

D’où vient cette baisse d’activité ? 

Cette chute de vente s’explique tout simplement par une pénurie de propriétés sur le marché. De plus, selon Charles Brant, directeur du service de l’analyse du marché de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), le ralentissement est également issu d’une baisse des inscriptions en vigueur des propriétés unifamiliales à un niveau historique. Le rétrécissement du bassin d’acheteurs entre aussi en jeu dans la mesure d’obtenir une propriété aux prix qui se transigent sur le marché 

Quel est le marché aujourd’hui ? 

Depuis la pandémie, nous nous situons dans un marché principalement de vendeur. En effet, le nombre de propriétés en vente (l’offre) est plus faible que le nombre d’acheteurs potentiels (la demande). Avec un nombre limité de propriétés sur le marché, il y a formation d’une bulle immobilière, ce qui crée une hausse très élevée des prix sur le marché. Selon la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), afin d’atteindre un marché d’équilibre, il faudrait compter environ 8 à 10 vendeurs pour un acheteur. 

 La figure ci-dessus présente l’indice des prix de logements neufs ainsi que l’indice d’accessibilité à la propriété en fonction des 5 dernières années. On remarque que l’indice des prix des logements neufs augmente drastiquement à la suite de la crise sanitaire. L’indice d’accessibilité à la propriété, quant à lui, a grandement chuté en début d’année 2020 pour finalement remonter graduellement jusqu’à aujourd’hui. 

À quoi ressemblera le marché de demain ?  

Selon la cheffe des services bancaires aux particuliers et aux entreprises en Amérique du Nord de la Banque de Montréal, une certaine modération sur le marché devrait avoir lieu sur les prix et les ventes des logements. Le marché hypothécaire du Canada devrait rester robuste pour une grande période. Selon l’Association canadienne de l’immeuble, leurs récentes données montrent une stabilité future à partir du début de l’année 2021, mais les prix en hausse resteront élevés en raison de la haute demande. Avec une hausse en immigration, de faibles taux d’intérêt et la génération Y qui prend sa place sur le marché, le nombre d’inscriptions devrait s’élever à l’échelle du pays. Avec le parti libéral réélu, leur promesse électorale assurait la construction, la préservation ou la rénovation de 1,4 million de logements sur quatre ans à travers le pays pour contrer la demande. 

Références 

ACI. (2021). Faits saillants des statistiques. L’Association canadienne de l’immeuble. https://www.crea.ca/fr/housing-market-stats/stats/ 

ACI. (2021). Prévisions trimestrielles. L’Association canadienne de l’immeuble. https://www.crea.ca/fr/housing-market-stats/stats/ 

Bank of Canada. (2021). Real Estate Market: Definitions, Graphs and Data. Bank of Canada. https://www.banqueducanada.ca/taux/indicateurs/pressions-capacite-inflation/marche-immobilier-definitions/ 

Banque du Canada. (2021). Marché de l’immobilier : Définitions, graphiques et données. Banque du Canada. https://www.banqueducanada.ca/taux/indicateurs/pressions-capacite-inflation/marche-immobilier-definitions/ 

CREA. (2021). Monthly Stats Highlights. The Canadian Real Estate Association. https://www.crea.ca/housing-market-stats/stats/ 

CREA. (2021). Quarterly Forecasts. The Canadian Real Estate Association. https://www.crea.ca/fr/housing-market-stats/stats/ 

 DuProprio. (s.d). Marché de vendeurs ou d’acheteurs : comment s’y retrouver ?. Duproprio. https://duproprio.com/blogue/actualite-immobiliere/marche-de-vendeurs-ou-dacheteurs-comment-sy-retrouver-193 

 DuProprio. (s.d). The difference between a seller’s and a buyer’s market. Duproprio. https://duproprio.com/blog/real-estate-news/the-difference-between-a-sellers-and-a-buyers-market-239 

Gouvernement du Québec. (2021). Statistiques sur le marché immobilier. Gouvernement du Québec. https://www.quebec.ca/habitation-et-logement/information-fonciere/statistiques-marche-immobilier#c71557 

 La Presse Canadienne. (26 mai 2021). Les nouvelles simulations de crise pourraient calmer le marché immobilier, croit BMO. Le Soleil. https://www.lesoleil.com/affaires/les-nouvelles-simulations-de-crise-pourraient-calmer-le-marche-immobilier-croit-bmo-1dce604dd98093b0e83ef74cd3d9c902 

 La Presse Canadienne. (4 août 2021). Les ventes de maisons en recul de 30 % à Montréal. La Presse. https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2021-08-04/en-juin/les-ventes-de-maisons-en-recul-de-30-a-montreal.php 

 Pirro, R. (24 août 2021). Les libéraux veulent faciliter l’achat d’une première maison. https://www.journaldemontreal.com/2021/08/24/les-liberaux-veulent-faciliter-lachat-dune-premiere-maison