Équipe PolyFinances

Revue mensuelle - Mars 2021

Services financiers
Les banques canadiennes soutiennent les canadiens, par Jana Hatem

Les banques canadiennes ont observé au premier trimestre de l’année 2021, des résultats meilleurs que prévu malgré la pandémie (Balakrishnan, 2021). Les banques sont plus motivées que jamais à supporter leurs clients. En effet, pour atténuer les conséquences financières de la pandémie, le secteur bancaire en collaboration avec le gouvernement, a réussi à aider plus de 800 000 propriétaires à obtenir une flexibilité hypothécaire et ont offert à plus de 482 500 particuliers des reports de paiement par carte de crédit. Grâce aux nombreuses initiatives, le secteur bancaire canadien a facilité des prêts sans intérêt à plus de 850 000 petites entreprises par l’intermédiaire du Compte d’entreprise d’urgence du Canada et les six plus grandes banques du Canada ont renoncé à plus de $109 millions de frais pour les comptes personnels et des petites entreprises. De plus, des donations d’une valeur s’élevant à $22 millions ont été offertes à la communauté canadienne. Les banques canadiennes continueront de supporter leurs clients personnels, leurs clients de petites entreprises, leurs employés ainsi que les communautés en offrant des solutions qui favorisent une forte reprise économique et sociale (Canadian Bankers Association, 2021) 

 

Matériaux de base

Évolution du secteur des matériaux de base, par Laurinda Tchouanga

La figure 1 présente la comparaison de la performance du S&P/TSX Composite Index (^GSPTSE), en vert et du secteur Matériaux de base S&P/TSX Capped Materials Index (^GSPTTMT) illustré en mauveOn peut ainsi noter que durant le mois de Mars, le secteur Matériaux de base a varié relativement fidèlement à l’indice du marché. Cependant, il clotûre le mois avec un rendement inférieur de 5.25% à celui du marché (rendement ^GSPTSE : 2.62% vs rendement ^GSPTTMT : 2.63%).

Figure 1Comparaison performance S&P/TSX vs performance S&P/TSX Capped Materials Index 

Industries

Un an plus tard, comment se porte Air Canada?, par Marc-Alain Tétreault

La pandémie a frappé Air Canada de plein fouet au deuxième trimestre de 2020, faisant chuter ses recettes d’exploitation de 4.74 milliards à 527 millions $CAN. La compagnie a réussi à diminuer ses coûts d’exploitation au troisième trimestre en retirant 79 de ses avions, ce qui a ouvert la porte pour la mise à pied d’une grande partie de ses employés.  Également, ils ont augmenté leur revenue grâce à une présence accrue sur le marché du transport de marchandises par voie aérienne. Ces mesures ont permis de diminuer leurs coûts d’exploitation à 1.54 milliards et d’augmenter leurs revenues à 757 millions. Les effets de la pandémie sur l’entreprise se reflète sur le prix du titre, comme un peu le voir sur le graphique suivant.

Fig. 2 : Évolution du titre d’Air Canada sur trois ans

Toutefois, il est à noter que le titre d’Air Canada a connu une augmentation de 66% dans la dernière année. L’augmentation du titre laisse croire que les investisseurs sont confiants que l’entreprise dispose d’assez de liquidités pour passer au travers de la crise. Également, la possibilité de l’acquisition d’Air Transat ainsi que la discussion d’une aide gouvernementale pour l’industrie aérienne ont aussi contribué à l’augmentation du titre. Bref, le titre d’Air Canada s’avère encore très intéressant, mais les investisseurs devront être patients, car nous sommes encore loin d’un retour à la normal.

 

Services aux consommateurs

Évolution du secteur des consommations de base, par Alexandre Lanctôt Laurin

Comme on peut voir dans la figure suivante, le secteur de consommation de base canadien a surperformé de plus du double l’ensemble du S&P500 au mois de mars 2021. Rappelons qu’au mois de février, le secteur de consommation de base avait sous-performer le S&P500, avec un rendement de 0,4% comparativement à 4,4%.  

 

Fig. 3 : rendements de l’ETF Consumer Staples vs. S&P500 

 

Puis, il est intéressant de comparer les titres du secteur consommation de base qui composent le portefeuille PolyFinancessoit Métro (MRU) et Alimentation Couche-Tard (ATD.B), avec l’ETF du secteur. On remarque que Métro a connu une croissance assez constante dans le mois de mars, alors qu’Alimentation Couche-Tard a connu une forte croissance en début de mois, a chuté, puis a remonté dernièrement. Sur l’ensemble du mois, on remarque que les deux titres qui composent le portefeuille ont sous-performé son ETF.  

 

Énergie

Énergie renouvelable: l’Afrique dans le coup, par Jean-Michel Dotonou

La Covid-19 a grandement impacté la santé financière de nombreux pays et particulièrement celle de certains pays en voie de développement situé sur le vieux continent. Cependant, certaines initiatives financières intéressantes voient le jour malgré cette période de crise sanitaire qui paralyse plusieurs économies. Parmi elles l’on retrouve dans le secteur de l’énergie un accord important entre Arise infrastructure et Aera group qui vise à développer le secteur des énergies renouvelables en Afrique. 

Arise infrastructure services est un développeur et opérateur panafricains d’infrastructure. Il figure parmi les leaders de la négociation des produits environnementaux en Afrique. Le 02 mars dernier, ils ont annoncé avoir fait l’acquisition de Aéra group en prenant 35% des parts de la compagnie pour une valeur de 28.5millions d’euros. Cet investissement colossal vise à atteindre l’objectif de neutralisation de carbone émis dans ses projets divers. 

La nature des projets du groupe consiste à concevoir, réaliser et fiancer des infrastructures ç grandes échelles qui répondent aux besoins critiques de certains pays en voie de développement. Ils ont réalisé plusieurs projets énergétiques au Gabon au Togo et aussi ont une forte en présence en Afrique de l’Ouest. 

(Finance, 2021)La société a également annoncé une extension de ses lignes de négociation pour couvrir de nouveaux produits : certificats de production d’énergie renouvelable, de protection de la biodiversité et de gestion de l’eau. Il serait intéressant de voir comment cette acquisition impactera la performance du groupe au cours des prochains mois à travers l’évolution de ses différents projets. 

 

Technologies de l’information

Le secteur technologique moins performant que le S&P 500, par Richard Zhou

Ci-dessous se trouve la performance de l’ETF XLK représentant le secteur de la technologie pour le mois de mars 2021 (en rouge) comparé au S&P 500 (en bleu). On peut voir que ce fut un mois plutôt volatile pour le secteur de la technologie et plus difficile avec un rendement moyen de 5% en dessous du S&P 500. 

 

Figure 1 : Performance de XLK vs S&P 500 

 

Parmi les événements majeurs du mois se retrouve Shopify qui a connu une perte de 30% durant le mois de mars, Facebook et Google qui planifie mettre en place des câbles sous-marins entre l’Amérique du Nord et le sud de l’Asie et Intel qui a lancé sa 11e génération de processeurs et partagé son intérêt dans la fabrication de carte graphiques. 

 

Références

Balakrishnan, A. (2021, Février 25). Canadian banks report better-than-expected profits amid COVID-19 pandemic. Retrieved from Global News: https://globalnews.ca/news/7663464/coronavirus-canadian-banks-earnings-2021/ 

Canadian Bankers Association. (2021, Mars 24). Canada’s Banks are Standing by Canadians. Retrieved from Canadian Bankers Association: https://cba.ca/canadian-banks-are-standing-by-canadians 

Finance. (2021, 03 02). Agencecofin. Retrieved from Agencecofin: https://www.agenceecofin.com/gestion-publique/0203-85718-arise-is-devient-actionnaire-d-aera-group 

Journal de Montréal (2020, Mai 12), Le fédéral vole à la rescousse d’Air Canada. Récupéré sur: https://www.journaldemontreal.com/2020/05/12/le-federal-vole-a-la-rescousse-dair-canada

BNN Bloomberg (2020, Mai 4), Air Canada says virus impact to linger major cuts to come. Récupéré sur : https://www.bnnbloomberg.ca/air-canada-says-virus-impact-to-linger-major-cuts-to-come-1.1430989<