Maxime Bourdeau

Neda Saiah

Vente à découvert 101

Lorsqu’on songe à investir en bourse, il est contre nature de s’attarder aux titres dont on prédit la baisse de son prix. Pourtant, il existe bel et bien une stratégie d’investissement basée sur la chute des actifs. La vente à découvert permet à plusieurs de tirer profit des désarrois des autres.

 

En quoi consiste la vente à découvert ?

Le principe est simple : vendre des titres dont vous n’êtes pas le propriétaire. L’investisseur emprunte un nombre fixe d’actions à son courtier pour les remettre immédiatement sur le marché. Afin de rembourser sa « dette d’action », le vendeur à découvert doit racheter le même nombre d’actions emprunté initialement, et ce, peu importe son prix. Mais comment en tirer profit ? L’objectif est de spéculer sur la baisse des titres empruntés afin de pouvoir les racheter à prix réduit. L’important n’est pas de rembourser la valeur monétaire des actions, mais bien de rendre au courtier le même nombre d’actions empruntées. Ainsi, le vendeur à découvert gagne de l’argent en gardant dans ses poches la différence entre le prix emprunté et le prix rendu.

Figure 1 : La vente à découvert, comment ça marche? par eToro, s.d. © 2006-2018 eToro.

Les avantages et les risques associés

Le tableau ci-dessous permettra de dresser un meilleur portrait illustrant les avantages, les inconvénients et les risques potentiels de la pratique de la vente à découvert :

Tableau 1 : Énumération des pour et des contre la vente à découvert

AVANTAGES

INCONVÉNIENTS

RISQUES POTENTIELS

GAINS RAPIDES

AUCUN ENCAISSEMENT DE DIVIDENDES. TOUT EST REMIS AU COURTIER

AUGMENTATION DU PRIX DU TITRE

RÉALISATION DE GAIN SUR UN MARCHÉ À LA BAISSE

IMMOBILISATION D’UN MONTANT MINIMAL DE COUVERTURE

POTENTIEL DE PERTE ILLIMITÉ : VALEUR MAXIMALE DU TITRE INCONNUE

DIVERSIFICATION ET PROTECTION DU PORTEFEUILLE

POTENTIEL DE GAIN LIMITÉ : LE PRIX DE L’ACTION NE PEUT ÊTRE SOUS 0$ (1)

OUVERTURE D’UN COMPTE SUR MARGE (2) ENCOURAGEANT L’ENDETTEMENT

FREINAGE DE LA SPÉCULATION À LA HAUSSE D’ACTIFS

PRÉSENCE DE FRAIS ADMINISTRATIFS ET D’INTÉRÊTS

VITESSE DE PERTE DE VALEUR IMPRÉVISIBLE

LIQUIDITÉ AUX MARCHÉS OFFERTE (3)

REQUIERT DES REVENUS SUFFISANTS POUR PAYER LA MARGE REQUISE

REQUIERT UNE TOLÉRANCE AUX RISQUES ÉLEVÉE

PRÉSENCE D’UN EFFET DE LEVIER : ACCROITRE SES GAINS EN S’ENDETTANT

LE COURTIER POSSÈDE TOUT DROIT DE FERMER LE DÉCOUVERT DU VENDEUR, ET CE À TOUT MOMENT (4)

  
  1. Le gain maximal est alors défini par la différence entre prix du titre emprunté et zéro.
  2. Le compte sur marge est un prêt soumis à un taux d’intérêt qui devra être remboursé dans tous les cas, gains ou pas gains.
  3. Capacité à acheter ou vendre des titres rapidement sans impacts majeurs sur les prix.
  4. Cette décision est prise selon son offre et sa demande d’acheteurs potentiels.

Comment débuter à vendre à découvert ?

Avant de vendre à découvert, il faut préalablement ouvrir un compte de courtage sur marge à découvert. La marge associée à ce compte est très importante pour effectuer des transactions. Sur la plateforme de courtage de Desjardins (Disnat), un boursicoteur, plus communément appelé un « Trader », a besoin d’une marge plus grande que la valeur des titres qu’il s’apprête à vendre.

Par exemple, Desjardins Courtage en ligne requiert une couverture de 130% pour les titres de plus de 5$. Ainsi, pour investir 100$ sur le marché à découvert, le boursicoteur aura besoin de 130$ de disponible sur sa marge. Cette couverture permet au courtier de diminuer son risque financier dans l’éventualité où le cours de l’action remonterait. Plus le cours du titre est bas, plus il y a statistiquement de chances de remonter et d’avoir comme conséquences une perte pour l’investisseur. C’est pour cette raison que Desjardins Courtage en ligne a créé plusieurs catégories en fonction du prix de l’action. Par exemple, celles qui valent entre 3$ et 4,99$ nécessitent une couverture de 150%. Finalement, certains courtiers interdisent la vente à découvert des actions de moins de 3$, car le risque de perte est trop grand. Alors, si un boursicoteur voit que l’un de ses titres qu’il avait vendus à découvert auparavant a baissé sous 3$, il va pouvoir le conserver dans son portefeuille. À tout moment, l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) peut décider de modifier les pourcentages de couverture minimum auxquels les courtiers doivent se plier.

Dès que le « Trader » lance l’ordre d’achat, celui-ci commence à payer des intérêts sur le montant qui lui a été prêté à travers son compte sur marge et payer les frais de courtage. Ensuite, l’investisseur suit le cours de l’action en gardant sa « dette d’actions » jusqu’au moment où il les rachète. Tous les dividendes obtenus lors du maintien d’une position à découvert sont automatiquement versés au courtier. Après tout, l’investisseur ne possède pas les titres! Dans certains cas, le courtier qui prête l’argent peut forcer le « Trader » à racheter les actions lorsque le prix de l’action augmente trop rapidement et que la perte devient trop significative.

Exemple de gain

Malgré qu’il s’agît d’un investissement risqué, une vente à découvert peut générer un potentiel de gains. En effet, si un « Trader » achète une action à 10$ et que celle-ci baisse à 6$, l’investisseur aura seulement besoin de rembourser 6$ au courtier ce qui représente un gain de 4$ par action. Tout comme pour le marché boursier, il est difficile de prévoir l’allure d’un titre pour être informé sur sa tendance. Un investisseur pourrait donc vendre trop tôt et ainsi, risquer de ne pas maximiser son gain. Bien évidemment, l’investisseur devra payer tous les frais, soit ceux de courtage et d’emprunt, ce qui réduit son gain.

Exemple de perte

Lorsque les investisseurs sont moins aguerris, ils peuvent perdre davantage. Un « Trader » pourrait vendre à découvert une action de 10$ et espérer une baisse de son cours. Cependant, si le prix de l’action monte à 12$, le « Trader » est face à un dilemme. Il pourrait conserver sa position en espérant que le prix descende afin de générer un gain potentiel ou perdre moins d’argent, mais il aurait également l’option de vendre à l’instant pour limiter ses pertes additionnelles potentielles. Par exemple, si le cours de l’action monte à 14$ et que le boursicoteur avait conservé son titre, celui-ci pourrait vouloir racheter les actions pour éviter de perdre encore plus. Ou bien, le courtier pourrait même le forcer à racheter les titres. Le boursicoteur devra alors rembourser 14$ par action au courtier pour avoir emprunté seulement 10$, ainsi que payer les frais de courtage et les intérêts sur le montant prêté. Cet exemple représente un cas où l’investisseur est perdant et endetté.

En bref, la vente à découvert permet de parier et de profiter de la baisse de valeur du cours. Elle requiert une bonne tolérance aux risques et d’excellentes connaissances du domaine financier. Les pertes potentiellement illimitées diminuent l’intérêt de cette technique financière malgré le potentiel de gains rapides. Afin de réduire son risque lors de l’investissement initial, un investisseur pourrait utiliser des « stops garantis » moyennant certains frais supplémentaires pour limiter les pertes en vendant automatiquement une action à un cours prédéfini.

Références 

AIMA. (2020). Tout sur la vente à découvert. https://www.finance-investissement.com/zone-experts_/aima/tout-sur-la-vente-a-decouvert/

Banque Royal du Canada. (2019). Qu’est-ce que la vente à découvert, et comment cela fonctionne-t-il? https://www6.royalbank.com/fr/di/hubs/investing-academy/article/what-is-short-selling-and-how-does-it-work/jtdhaojd

BDC. (s.d.). Vente à découvert. https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/boite-outils-entrepreneur/gabarits-documents-guides-affaires/glossaire/vente-a-decouvert

Bousorama. (2019). Vente à découvert : mode d’emploi. https://www.boursorama.com/bourse/actualites/vente-a-decouvert-mode-d-emploi-53bc24e4547b1c501b922d3e698a1337

Desjardins Courtage en ligne. (s.d.). Tarification. https://www.disnat.com/plateformes-et-frais/tarification#appel-note-43

Desjardins Courtage en ligne. (s.d.). Qu’est-ce que la vente à découvert. https://www.disnat.com/centre-apprentissage/notions-bourse/la-vente-a-decouvert/qu-est-ce-que-la-vente-a-decouvert

eToro. (2020). Comment et pourquoi vendre à découvert ? [Illustration]. https://www.etoro.com/fr/trading/short-selling/

HaOui. (2011). Bourse : la vente à découvert, avantages et inconvénients. https://www.haoui.com/newsletter/2011/aout09/saviezvous1/

IG. (2021). Combien coûte un stop garanti ? https://www.ig.com/fr/portail-d-aide/trading-sur-cfd/ordres-stops-et-limites/combien-coute-un-stop-garanti#information-banner-dismiss

IG. (2021). Vente à découvert (short selling) – définition. https://www.ig.com/fr/glossaire-trading/vente-a-decouvert-definition

La finance pour tous. (2021). Vente à découvert. https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/produits-financiers/vente-a-decouvert/

Les Affaires. (2014). La vente à découvert : émotifs s’abstenir. https://www.lesaffaires.com/savoir-d-entreprise/courtage-direct-banque-nationale/la-vente-a-decouvert–emotifs-s-abstenir/558845

RBC. (2019). Qu’est-ce que la vente à découvert, et comment cela fonctionne-t-il? https://www6.royalbank.com/fr/di/hubs/investing-academy/article/what-is-short-selling-and-how-does-it-work/jtdhaojd