RENAUD GIRONNE

Qu'est-il arrivé à l'action de Shopify

Si vous suivez de près les activités de notre cher comité, PolyFinances, vous êtes au courant que nous tenons des soirées où nous émettons des recommandations quant à l’achat de certains titres boursiers. Nous sommes responsables d’un portefeuille avec lequel il est très intéressant pour nous, jeunes étudiants, de transiger. Ce processus est à la base des intentions d’apprentissage de notre groupe.

Ce préambule met la table pour un évènement désastreux… Ainsi, c’était une froide et sèche soirée de novembre. Moi et les trois autres membres de mon groupe d’analyse (dont j’exclurai les noms) nous préparions à présenter notre recommandation d’achat. Fatigués d’une longue journée à l’école mais tout de même très confiants de notre analyse, le choix était clair; nous n’allions pas recommander l’achat de Shopify au prix de 389,15$ CAD.

En janvier 2021, date de l’écriture de cet article, le prix est désormais à près de 1500$ CAD. C’est ainsi que moi et les autres membres de mon groupe devons nous poser la question : qu’est-il arrivé à l’action de Shopify?

Avant de crucifier nos carrières d’analystes financiers, laissons-nous la chance d’expliquer ce qui s’est passé. En automne 2019, avec une bulle financière qui ne semblait qu’ouvrir la porte à une crise financière, il ne faisait aucun sens pour nous qu’une entreprise avec des free cash flow si bas et une volatilité si élevée puisse se sortir sans écorchures d’une récession.  La figure suivante était présente dans notre rapport de 2019.

Figure 1: Comparaison des coefficients beta du secteur

Cette comparaison de la volatilité dans le secteur nous a fait peur. Nouvellement introduit au domaine de la finance, il nous semblait risqué de placer l’argent de notre comité dans un titre aussi incertain. Pour en rajouter, Trump continuait la guerre commerciale avec la Chine en annonçant sans relâche des tarifs sur Twitter. Dans la même lignée, la proportion supposée très élevée de clients profitant du Dropshipping nous inquiétait. Comme nous l’avions exprimé dans notre rapport, le Dropshipping c’est le principe de faire de l’import-export (souvent de sites chinois) d’un produit ciblé sans ne jamais être en contact avec celui-ci. Ensuite, en examinant le rapport financier de 2018, nous remarquions que pour  41 milliards de dollars de marchandise vendue sur le site, les revenus moyens des marchands était de 50000$. Tout portait à croire que l’augmentation du nombre d’utilisateurs sur le site qui avait propulsé l’action en bourse était faussée par des clients faisant du Dropshipping ou des clients à très petit volume.

De cette manière, nous sommes sortis de cette soirée confiants et accomplis. On se retrouve désormais une pandémie plus tard en 2021, le prix de l’action a encore complètement explosé. La compagnie se retrouve maintenant avec un PE ratio de plus de 900. Il serait logiquement impossible de baser une recommandation d’achat simplement que sur son analyse financière. C’est d’ailleurs la même chose pour plusieurs grands noms de la bourse ces temps-ci.

Effectivement, les revenus de l’entreprise n’ont pas cessé d’augmenter en 2020 en raison du nombre grandissant de magasins en ligne créés. Meagan Simpson du Canadian Startup News rapport que le nombre de nouveaux clients entre le premier trimestre de 2020 et le deuxième a augmenté de 71%.

Avec la nécessité de transporter leurs ventes en ligne, un nombre immense de petits détaillants ont dû trouver une plateforme en ligne rapidement pour vendre. Avec sa montée en popularité, Shopify est devenu le choix évident pour plusieurs. Ce graphique sur la croissance trimestrielle le démontre.

Figure 2: Shopify YoY quarterly growth

Au-delà de l’énorme croissance de son service de e-commerce, Shopify commence aussi à diversifier son offre de façon intéressante. Vous ne le savez peut-être pas mais Shopify est désormais une banque. Et oui, en offrant des services de prêts aux petites entreprises, Shopify est très bien placé pour répondre aux besoins de cette nouvelle clientèle. Les données qu’il recueille sur celle-ci lui permet de prendre les meilleures décisions pour accorder des prêts.

Son workforce technologique semble aussi l’avoir poussé à s’intégrer à la scène des esports. Dans un avenir rapproché pas si lointain, on devrait voir la compagnie s’intégrer un peu partout dans les grandes compétitions de jeux vidéo. Si vous êtes bien connectés à cette réalité, vous aurez d’ailleurs remarqué leur nom dans une compétition de Path of Exile récemment.

Ce qui se passe avec Shopify est magique et c’est une bonne chance pour ceux qui ont eu confiance en  la vision et la direction des dirigeants. Pour les moins chanceux comme nous, nous étudions la situation de près. Il faut dire que l’inquiétude que les vendeurs en ligne, gros et petits, s’allient avec des géants de l’industrie comme Walmart et Amazon ne nous porte pas assurer que Shopify pourra garder le cap.

 

Références

Shopify Revenue 2013-2020 | SHOP. (s. d.). Retrieved 6 february 2021, from https://www.macrotrends.net/stocks/charts/SHOP/shopify/revenue
 

Is Shopify (SHOP) Stock Outpacing Its Computer and Technology Peers This Year?. (2021). Retrieved 21 January 2021, from https://ca.finance.yahoo.com/news/shopify-shop-stock-outpacing-computer-163004839.html

MacDonald, C. (2021). Why Shopify (TSX:SHOP) Stock Still Has Tons of Upside Potential!. Retrieved 20 January 2021, from https://ca.finance.yahoo.com/news/why-shopify-tsx-shop-stock-130038243.html

Shopify Revenue 2013-2020 | SHOP. (2021). Retrieved 20 January 2021, from https://www.macrotrends.net/stocks/charts/SHOP/shopify/revenue

Tayal, P. (2021). Let the E-Commerce War Begin: Shopify (TSX:SHOP) vs. Amazon. Retrieved 20 January 2021, from https://ca.finance.yahoo.com/news/let-e-commerce-war-begin-213028113.html