Paris, Londres et Genève

Après s’être intéressée à l’assurtech, la cohorte de PolyFinances se penchera cette fois-ci sur l’Open Banking ainsi que sur l’intelligence artificielle appliquée à la banque de détail au courant de l’année 2019-2020.

Alors que l’écosystème financier se diversifie et que de nouveaux joueurs sur le marché modernisent l’offre de services, les grandes banques font face à des défis de transformation technologique de grande envergure afin de répondre à des besoins d’une clientèle en constante évolution. Avec l’augmentation de la connectivité des objets et de l’accessibilité des données, le consommateur recherche aujourd’hui un service plus adapté à ses besoins. Ainsi, les institutions financières et les FinTechs tentent actuellement de développer des technologies comme les open APIs et l’intelligence artificielle afin de proposer une offre de service davantage centrée autour du consommateur.

L’équipe perçoit les opportunités majeures de l’intelligence artificielle et de l’Open Banking dans la banque de détail à trois niveaux : la personnalisation des produits et services financiers, l’aide à la décision ainsi que la prédiction des comportements clients. Toutefois, avec ces opportunités viennent plusieurs enjeux : l’enjeu de la donnée financière au niveau de son traitement et de son partage ainsi que l’enjeu de la réglementation entourant le développement et l’utilisation éthique de l’IA appliquée aux services. L’industrie fait ainsi face à un besoin croissant d’innovation et à un grand nombre de défis dans le développement et la mise en place de ces technologies de disruption, lesquels feront l’objet d’étude pour nos étudiants.

Afin d’accomplir la mission 2020, l’étude de l’Open Banking et de l’intelligence artificielle s’entame tout d’abord à Montréal, où la métropole a la chance d’être le second pôle mondial en IA en termes d’importance et où l’écosystème des FinTech est en évolution croissante. Puis, l’équipe s’envolera pour l’Europe en fin d’année afin de visiter trois villes leaders en innovation financière et technologique : Londres, Paris et Genève. Le dynamisme de l’écosystème FinTech, les investissements d’envergure dans le domaine de l’IA ainsi que la maturité de la réglementation en termes d’Open Banking font de ces métropoles des destinations de choix pour l’étude de la thématique. Jumelés à l’importance de ces centres financiers au sein de l’écosystème européen, l’équipe pourra en apprendre davantage sur la finance et la technologie et analysera de quelle façon le Canada pourrait s’inspirer de l’approche de ces pays afin de favoriser la croissance de l’innovation dans son secteur financier.

La Fintech en quelques chiffres

00

milliards US$ investis en FinTech en 2018

00

% de croissance entre 2017 et 2018

00

% du Top 100 sont européennes

00

ère place (Europe) pour l'OpenBanking dans le monde

Les anciens campus

Depuis déjà 9 ans, au mois de mai de chaque année, les étudiants de PolyFinances s’envolent pour un campus à l’étranger d’une semaine. Ce campus consiste principalement en des visites d’institutions financières et en des conférences supplémentaires sur la thématique déterminée en début d’année et peut être parfois complété par un mini-campus au cours de l’année.

Chaque année, une thématique annuelle est choisie et la destination du campus est déterminée en conséquence. Ainsi, les équipes de PolyFinances qui se sont succédées ont eu l’opportunité de visiter des places financières d’importance mondiale, et ce principalement sur le continent nord-américain.

Au cours de ces campus, les élèves ont pu rencontrer les entreprises qui dessinent le paysage de la finance mondiale.

Campus 2016: Boston


Anciennes destinations et thématiques