Revue mensuelle Avril 2020

Matériaux de Base

Cascades parmi les 50 meilleures décisions corporatives pour la planète

Pour souligner le 50e anniversaire du Jour de la Terre, Cascades [TSX: CAS] a été honorée au palmarès des 50 meilleures décisions corporatives pour la planète par les organisations Earth Day Canada et Earth Day Initiative. Cette certification a été gagnée grâce à l’alignement stratégique de la firme québécoise qui valorise les matières résiduelles par ses processus de recyclage de la matière. 

En effet, 83% de la matière première utilisée pour la fabrication des produits de papier Cascades est issue de la récupération et plus de 77% des matières résiduelles sont valorisées. Par ailleurs, la firme canadienne s’est démarquée au courant des derniers mois par son implication de taille pour contenir la propagation de la COVID-19.  En fournissant du plastique recyclé nécessaire à la fabrication de visières médicales, l’entreprise exploite son expertise en matière de fibre recyclée ainsi que sa chaîne de production pour venir en aide à la lutte contre le virus.

Alors que Cascades peine à maintenir ses produits sur les étagères des commerces québécois, ces actions stratégiques font preuves d’un leadership de taille en matière de responsabilité sociale et écologique.

 

Industries

Wall Street s’attend à une croissance des bénéfices de Waste Connections (WCN)

Le marché s’attend à ce que Waste Connections (WCN) enregistre une augmentation des bénéfices d’une année sur l’autre lorsqu’il publiera ses résultats pour le trimestre clos en mars 2020. Le rapport sur les bénéfices, qui devrait être publié le 6 mai 2020, pourrait aider le titre à augmenter si ces chiffres clés sont meilleurs que les attentes. Le fournisseur de services de gestion des déchets solides devrait afficher un bénéfice trimestriel de 0,63 $ par action dans son prochain rapport, ce qui représente une variation d’une année sur l’autre de +1,6%. Les revenus devraient atteindre 1,35 milliard de dollars, en hausse de 8,8% par rapport au même trimestre de l’année précédente.

 

Services aux Consommateurs

Reitman pourrait ne pas être en mesure de poursuivre ses activités

Reitmans était déjà dans une situation délicate avant le virus. La perte nette de la société pour le trimestre se terminant le 1er février s’est élevée à 51,7 millions $CAN, contre une perte nette de 8,9 millions $CAN au cours du même trimestre l’année précédente. Les ventes ont augmenté de 1 % et le bénéfice brut a diminué, les actions ont perdu 72 % cette année et 92 % depuis le début de l’année dernière.

“La société recherche activement des financements supplémentaires et explore également diverses alternatives”, a déclaré le détaillant basé à Montréal dans un communiqué du 1er mai. “Si la société n’est pas en mesure d’obtenir un tel financement dans la période de temps limitée requise, elle pourrait ne pas être en mesure de poursuivre ses activités”.

 

Énergie

Les crises du COVID-19 et du pétrole perdurent dans le secteur des énergies. Est-ce un nouvel élan vers les énergies vertes ?

En avril, la demande d’énergie dans les pays en confinement total a diminué en moyenne de 25% selon le dernier rapport publié par l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE). Si la crise perdure la demande annuelle en énergie baissera de 6% par rapport à 2019, le déclin le plus fort observé durant les soixante dernières années.

Certains pensent que les états devraient profiter de l’occasion pour une relance en faveur de l’énergie verte. Une trentaine d’États se sont réunis le 27 et 28 avril dernier en visioconférence lors du dialogue de Petersberg en faveur d’une relance verte.

Cependant, d’autres pensent que les budgets très serrés des gouvernements post-COVID-19 vont bloquer l’élan des énergies renouvelables. Donald Trump a promis le 21 avril de venir en aide à la filière gaz et pétrole et de garantir les emplois. Le gouvernement canadien a injecté 1,7 milliards pour les entreprises pétrolières en Alberta, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

 

Technologies

Shopify, un record en période de crise ? 

Alors que de nombreuses entreprises sont à l’arrêt ou se retrouvent à devoir changer leur manière de fonctionner dans un délai très court, Shopify, elle, se retrouve à générer de manière quotidienne l’équivalent du trafic du Black Friday. En effet, des milliers d’entreprises s’inscrivent sur la plateforme afin de pouvoir vendre leurs produits. Shopify a vu son action passé de 388$ au 1er avril à 632$ au 30 avril soit une augmentation de plus de 60%. 

 

Télécommunications

Alors que l’économie mondiale est en arrêt avec la crise du coronavirus, les compagnies dans le secteur des télécommunications poursuivent leur croissance. Certaines compagnies, tel que Bell, connaissent une croissance dans leur bénéfices sans précédent. Comparément à une croissance annuelle de 4,2% que la compagnie a connu depuis les 5 dernières années, elle se surperforme avec une augmentation de 9.2% pour cette année. 

On apprend que le bureau de la concurrence dans le domaine des télécommunication permet l’achat du groupe V par la filière Bell Média, permettant à la compagnie d’être propriétaire des émissions telles que “Occupation Double”. 

La compagnie continue de prendre des mesures pour assurer la santé et la sécurité de ses clients de manière à respecter l’image altruiste qu’elle s’était donné avec des campagnes telles que Bell cause. Elle annonce avoir fait l’achat de 1.5 million de masques N95, qu’elle transférera aux autorités gouvernementales pour leurs distribution dans les zones les plus touchées. Les investisseurs pourront connaître les résultats du premier trimestre de la compagnie le 7 mai.

 

Biens de consommation

Dollarama (TSX: DOL) a réussi à éviter le crash boursier lié au Covid-19. La société a montré une activité solide avec des perspectives de croissance élevées. Le cours de l’action reste constant et n’est que de 8% en baisse depuis le début de l’année. Cela pourrait s’expliquer par le fait que presque tous les magasins Dollarama sont restés ouverts aux services essentiels au Canada. Le prix bon marché des produits est un avantage sur cette période et le dernier trimestre devrait être l’un des meilleurs pour l’entreprise. Les ventes explosent mais le stock ne reflète pas vraiment cette croissance, ce qui en fait une entreprise intéressante à surveiller. Cependant, si vous regardez la dette à long terme de la société à 3,4 milliards de dollars, la société pourrait faire exploser le marché si elle pouvait surmonter ce fardeau.

 

Services aux Collectivités

De l’aide financière qui se faisait attendre chez les producteurs de pétroliers canadiens

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé, le 17 avril dernier que son gouvernement prévoyait de dépenser 1,7 milliard $ en Alberta, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique pour nettoyer des « puits orphelins ».

Des groupes de l’industrie et des environnementalistes ont salué un plan fédéral de sauvetage de plusieurs milliards de dollars pour le secteur pétrolier et gazier, mais ces acteurs en attendaient de part et d’autre davantage du gouvernement fédéral.

À ce jour, le PDG de l’Association Canadienne des Producteurs Pétroliers, Tim McMillan, attendait des détails supplémentaires sur la bonification du soutien à l’industrie pétrolière canadienne qu’il a qualifié de cruciale alors que les entreprises tentent de traverser la crise actuelle.

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a salué l’apport d’argent pour le nettoyage des puits orphelins et abandonnés. Selon lui, le secteur de l’énergie est confronté à son plus grand défi de tous les temps, et « nous devons être sûrs que l’industrie peut accéder aux capitaux dont elle a besoin pour survivre et prospérer dans les années à venir », poursuit-il. Il rappelle qu’il y a une décennie, la puissance économique de l’Alberta, propulsée par le secteur de l’énergie, avait permis de fournir au reste du Canada « le soutien urgent dont il avait besoin ».

« Le partenariat d’un milliard de dollars pour lutter contre les puits inactifs est conforme à l’engagement de l’Alberta de veiller à ce que nos ressources soient développées de manière écologiquement durable », écrit-il dans un communiqué.

L’Alberta compte plus de 3400 puits orphelins laissés par des entreprises en faillite, la plupart situées dans les propriétés de propriétaires fonciers ruraux. Il y a 94 000 autres puits inactifs dans la province qui pourraient également devenir des puits orphelins, en cas de faillite des entreprises qui les possèdent.

Le porte-parole de Greenpeace Canada, Keith Stewart, a dit croire que l’argent devrait être lié aux changements réglementaires en Alberta « pour s’assurer que la province met en place un programme de pollueur-payeur, afin que le public ne se retrouve pas avec ces responsabilités à l’avenir ».

Ottawa prévoit également 750 millions $ supplémentaires pour aider à réduire les émissions de méthane, un puissant gaz à effet de serre qui s’échappe des installations énergétiques. M. Trudeau a déclaré que l’argent soutiendrait 10 000 emplois à travers le pays.

Des dirigeants provinciaux ont remercié Ottawa pour le financement, mais ont soutenu qu’il faudrait en faire plus. Chez les conservateurs, après avoir exhorté le gouvernement Trudeau à agir rapidement, Andrew Sheer s’est dit bien déçu du rythme avec lequel ce programme a été déployé. 

Inactifs, abandonnés ou orphelins?

Lorsqu’un puit de pétrole ne produit plus de pétrole ou de gaz pendant 6 à 12 mois, il est déclaré inactif. On en compte 95 000 en Alberta. Les entreprises responsables de ces puits suspendus doivent les boucher et cadenasser les installations extérieures, mais toutes ne le font pas. Le taux de conformité était tellement bas qu’il y a 5 ans l’Agence de Réglementation de l’Énergie s’est engagé à accroître ses inspections afin de remettre les entreprises délinquantes dans le droit chemin d’ici le 1er avril 2020.

Si l’entreprise décide qu’elle n’utilisera plus depuis pour la production, le puis devient abandonné. Il est alors bouché de manière permanente. Actuellement, 69 1000 puits sont dans cette situation. Ensuite, la terre doit être remise en état en effectuent des tests afin de déterminer si le sol a été contaminé. Une fois les travaux de réhabilitation terminé l’agence de réglementation de l’énergie émet un certificat, mais elle n’effectue pas forcément une inspection sur le terrain. À ce jour, 124 000 sites de forage sont considérés comme remis en état en Alberta. Ce processus prend autant de temps à se mettre en place que les entreprises le veulent. En effet, l’Alberta n’impose pas de durée limite pour que les entreprises complètent le processus d’abandon et de remise en état De manière générale, les entreprises sont responsables d’assumer les charges financières liées à ces manipulations, mais quand elles font faillite et que plus aucune entité ne peut assumer la responsabilité financière et légal le puit est alors déclaré comme orphelin.

Le processus d’abandon et de remise en état est alors transféré à l’Association des Puits Orphelins de l’Alberta, une association financée par l’industrie et par des prêts du gouvernement. 3400 puits sont actuellement déclarés comme étant orphelins, un nombre en croissance constante. L’Association des Puits Orphelins estime qu’elle peut désinfecter un puits et le remettre en état pour 70 000$, en moyenne, mais un groupe de chercheurs citoyens le Alberta Liabilities Disclosure Project suggère que le coût est beaucoup plus proche de 230 000$, une différence qui se chiffre en dizaines de milliards de dollars lorsqu’on évalue tout le nettoyage qui sera un jour nécessaires en Alberta.

 

Bibliographie :

Cascades. (22 avril 2020). Cascades figure au palmarès des 50 meilleures décisions corporatives pour la planète. Tiré de : https://www.cascades.com/fr/nouvelles/cascades-figure-palmares-50-meilleures-decisions-corporatives-planete

Cascades. (3 avril 2020). Cascades collabore avec des partenaires à la fabrication de visières médicales. Tiré de : https://www.cascades.com/fr/nouvelles/cascades-collabore-partenaires-fabrication-visieres-medicales

NASDAQ. (29 avril 2020). Waste Connections (WCN) Reports Next Week: Wall Street Expects Earnings Growth. Tiré de : https://www.nasdaq.com/articles/waste-connections-wcn-reports-next-week%3A-wall-street-expects-earnings-growth-2020-04-29

Esteban Duarte. (2 mai 2020). Reitmans Seeks New Money, Warns on its Future as Losses Grow. Tirée de : https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-05-02/reitmans-seeks-new-money-warns-on-its-future-as-losses-grow?srnd=premium-canada

Garric, A. (2020, Avril 29). Climat : l’Allemagne, la Chine et une trentaine de pays appellent à une relance verte. Récupéré sur lemonde.fr: https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/29/climat-l-allemagne-la-chine-et-une-trentaine-de-pays-appellent-a-une-relance-verte_6038121_3244.html

Marquis, M. (2020, Avril 18). Le fédéral vient en aide au secteur énergétique à coup de milliards. Récupéré sur lapresse.ca: https://www.lapresse.ca/affaires/economie/202004/17/01-5269909-le-federal-vient-en-aide-au-secteur-energetique-a-coup-de-milliards.php

Michel, J. (2020, Avril 22). Le secteur américain de l’énergie secoué par les prix du pétrole. Récupéré sur ledevoir: https://www.ledevoir.com/economie/577435/le-secteur-americain-de-l-energie-secoue-par-les-prix-du-petrole

Les Echos. (2020). Commerce en ligne : le succès de Shopify, l’anti-Amazon. Tiré de : https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/commerce-en-ligne-le-succes-de-shopify-lanti-amazon-1197818

ttps://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1694867/justin-trudeau-petrole-gaz-energie-aide-ottawa

https://lactualite.com/actualites/un-plan-federal-daide-au-secteur-petrolier-sattarde-au-nettoyage-des-puits/

https://finance.yahoo.com/news/bell-acquires-1-5-million-120000296.html

https://finance.yahoo.com/news/bce-inc-tse-bce-earnings-102916665.html

https://finance.yahoo.com/news/bces-bell-media-gets-regulatory-151003341.html

Le siècle digital. (2020). Shopify : son action décolle autant que son trafic en cette période de confinement. Tiré de : https://siecledigital.fr/2020/04/20/shopify-son-action-decolle-autant-que-son-trafic-en-cette-periode-de-confinement/

Vishesh Raisinghani. (24 avril 2020). 2 Smoking-Hot Growth Stocks to Buy Today. Tiré de : https://ca.finance.yahoo.com/news/2-smoking-hot-growth-stocks-210020173.html

 

Laisser un commentaire