Une débarque pour SNC-Lavalin

Même si la firme d’ingénierie à été mainte fois impliquée dans différents scandales dans les 10 dernières années, SNC-lavalin( TSX:SNC) n’a jamais connu une journée aussi déroutante depuis 1992. En seulement une session boursière, le titre a perdu plus de 27%.

Cette baisse de titre spectaculaire est venu éliminer plus de 1.24 milliard CAD pour les différents investisseurs, donc la caisse de dépôt et placement du Québec qui détient plus de 20% des actions en circulations. Qu’est-ce qui explique cette perte de plus de 248 millions dans le bas de laine des Québécois?

2 raisons principales:

Premièrement, leur division pétrolière à été dévaluée de 1.24 milliard et a vu ses profits baisser de 58%. Cela est causé par le fait que les relations diplomatiques entre le Canada et l’Arabie Saoudite se sont beaucoup détériorés dans les derniers mois et SNC ce trouve dans l’impossibilité de nouveaux contrats. Rappelons nous qu’en 2014, SNC a acheté Atkins pour 2.4 milliard CAD pour avoir accès au marché saoudien.

Suite aux différents scandales, les investisseurs pensaient que SNC avait restructuré leur méthode de travail et resserré leur pratiques internes suite au différents scandales de 2013. Visiblement, ce n’est pas le cas puisque la construction des deux usines d’acide sulfurique au Chili est un désastre de gestion. Pour éviter d’être en retard dans les livrables, SNC à fait affaire avec des sous-traitants et achetés des biens qui n’ont aucune documentations officiels sans avoir demandé préalablement l’accord du client.

Suite à cette chute de l’action, SNC passe 2e face à sa rivale WSP et se retrouve vulnérable à une prise de contrôle hostile par une autre compagnie. Il sera intéressant de voir si le gouvernement du Québec cherchera à garder ce siège social à tout pris.

Laisser un commentaire