Le plan de réduction du pétrole brut de l’Alberta réduit à zéro la croissance du pétrole canadien

À compter du 2 décembre 2018, le gouvernement de l’Alberta a décidé de réduire la production de pétrole brut de 325 000 barils par jour. Il s’agit d’une surproduction de 190 000 barils de brut et de bitume par jour, soit le surplus qui ne peut être expédié par chemin de fer ou par pipeline. Les conséquences de cette réduction sont une augmentation brutale des prix de Western Canadian Select, une augmentation des flux de trésorerie des sociétés pétrolières canadiennes et une limitation de la croissance.

Au 24 janvier 2019, le Western Canadian Select se négociait à 41,62 $ le baril. Le 30 novembre 2018, dernier jour de bourse avant l’annonce de la réduction, le WCS a clôturé à 16,93 $ le baril. Le 3 décembre 2018, il a augmenté à 27,95 $ le baril, soit une augmentation d’un jour sur l’autre de 65%. Les prix ont culminé le 10 janvier 2019 à 44,74 $ et se sont stabilisés depuis.

Avant cette réduction, les producteurs de pétrole canadiens perdaient 80 millions de dollars par jour en raison de la surproduction. Grâce à cette limitation artificielle de l’offre, nous voyons enfin des liquidités revenir dans les coffres de ces sociétés. Toutefois, les investisseurs ne sont pas enthousiastes et les actions de nombreuses sociétés pétrolières canadiennes ont encore chuté en décembre dernier. Depuis, il s’est légèrement redressé, mais les prix aujourd’hui sont toujours inférieurs à ceux pratiqués avant la compression.

La baisse des cours des actions s’explique par le fait que la croissance est effectivement désormais nulle. Cela signifie que de nombreux investisseurs qui tablaient sur la croissance des sociétés pétrolières canadiennes ont maintenant démissionné pour les évaluer en tant que sociétés à dividendes. En plus du ralentissement de la croissance mondiale qui affecte la demande mondiale de pétrole, ces obstacles défavorables à l’industrie pétrolière canadienne signifient que les investisseurs pourraient s’attendre à des pertes importantes à court terme.

Bibliographie

Government of Alberta. (24 janvier 2019). Protecting the value of our resources. [En ligne]. Disponible: https://www.alberta.ca/protecting-value-resources.aspx

Financial Post. (24 janvier 2019). Why are energy stocks so cold when Canadian oil prices are so hot? [En line]. Disponible: https://business.financialpost.com/commodities/energy/canadian-oil-surge-fails-to-lift-producers-out-of-the-doldrums

Oil Price. (24 janvier 2019). Oil Price Charts. [En ligne]. Disponible: https://oilprice.com/oil-price-charts

Laisser un commentaire