Saputo Inc. se lance dans le lait ultrafiltré sous la marque de commerce JOYYA, afin de conquérir une plus grande part du marché canadien

Saputo Inc. (TSX : SAP) tente de conquérir une part du marché laitier en lançant le lait ultrafiltré JOYYA. Ce nouveau produit, innové par l’entreprise durant les deux dernières années, s’acclimate au mouvement des superaliments et offre 75% plus de protéines et 25% moins de lactose comparativement au lait régulier.

Les nouvelles tendances alimentaires remettent en question la popularité des produits laitiers, particulièrement pour le lait, qui en perdent face aux boissons alternatives d’origines végétales. Ce nouveau produit représente un grand lancement pour l’entreprise d’origine canadienne, qui défait le statu quo depuis longtemps dans le milieu du lait. L’industrie canadienne est toutefois en grande compétition avec la multinationale Coca-Cola, qui a lancé sur les tablettes canadiennes le produit Fairlife, un lait ultrafiltré présentement produit aux États-Unis. L’entreprise a un accord de 15 mois pour vendre ses produits américains, en attente de la construction de leur usine en Ontario prévue pour 2020, qui desservira la production de ce nouveau produit. Le lait Fairlife est très semblable au Joyya, ayant 50% plus de protéines et 50% moins de sucre que le lait ordinaire.

Le lait ultrafiltré est produit au Canada, ce qui représente un avantage stratégique pour Saputo. En effet, suite à des études de marché, les consommateurs affirment qu’ils préfèrent les produits faits au Canada. Saputo Produits Laitiers a présentement avantage à conquérir une part du marché et s’imposer face aux compétiteurs. Effectivement, en tant que plus grande entreprise de production laitière au Canada, l’entreprise se verra désavantagée par le nouvel Accord de Libre-Échange, soit l’Accord États-Unis–Mexique-Canada (AEUMC). Cet accord permettra aux producteurs laitiers américains d’avoir un meilleur accès au marché canadien, ce qui inquiète l’industrie laitière canadienne. Les Américains auront dorénavant accès à 3,56% supplémentaire de notre marché domestique.

D’autre part, suite aux résultats fiscaux du second trimestre de l’année 2018, Saputo affirme avoir des bénéfices nets en baisse d’environ 12% par rapport à l’année dernière. Cette baisse peut entre autres être expliquée par la baisse des prix sur le marché, ainsi que la hausse des coûts de distribution, tels que l’entreposage, la logistique et le transport. Finalement, les facteurs dépendants du marché américain ont également un impact direct sur les bénéfices nets de l’entreprise.

Saputo inc. doit donc faire preuve d’innovation et de compétitivité afin de garder sa position de leader dans l’industrie laitière. De ce fait, elle a récemment annoncé la construction d’une nouvelle usine d’une valeur de 240M $CAN à Port-Coquitlam, afin de mieux desservir l’Ouest canadien.

BIBLIOGRAPHIE :

JOURNAL DE MONTRÉAL (2018). ALENA : Les producteurs laitiers décus et inquiets. [En ligne],  https://www.journaldemontreal.com/2018/10/01/alena-les-producteurs-laitiers-decus-et-inquiets-1

FOODBEVMEDIA (2018).Saputo set to build new $240m dairy processing facility. [En  ligne], https://www.foodbev.com/news/saputo-set-to-build-new-240m-dairy-processing-facility/

MONTREAL GAZETTE (2018). Canada can end dairy trade dispute with U.S. by ending pricing irritant : Saputo. [En ligne],  https://montrealgazette.com/pmn/commodities-business-pmn/agriculture-commodities-business-pmn/canada-can-end-dairy-trade-dispute-with-u-s-by-ending-pricing-irritant-saputo/wcm/864889e6-c12a-42be-9efe-65027a118a86

LE JOURNAL DE QUÉBEC (2018). Les profits de Saputo reculent. [En ligne],  https://www.journaldequebec.com/2018/11/01/les-profits-de-saputo-reculent-1

BNN BLOOMBERG (2018). Saputo misses expectations as Q2 profits falls despite higher revenues. [En ligne], https://www.bnnbloomberg.ca/saputo-misses-expectations-as-q2-profit-falls-despite-higher-revenues-1.1161954

Laisser un commentaire