Dollarama pointée du doigt par les investisseurs activistes, chute subite du titre

Alors que l’entreprise montréalaise connaissait déjà une année difficile, le titre de Dollarama (TSE : DOL) perd jusqu’à 9 % pendant la journée du 30 octobre 2018. La cause de cette chute a été le rapport d’une firme new-yorkaise de vente à découvert qui estime que le cours de l’action de Dollarama devrait descendre jusqu’à 24,60 $CAN, soit une perte de 40 % de sa valeur actuelle.

Spruce Point Capital Management est une firme basée à New York et qui se spécialise dans la recherche approfondie des vulnérabilités des entreprises. Ce fonds estime que l’entreprise familiale établie en 1910 est en voie de connaître la baisse la plus drastique depuis son entrée en bourse en 2009. Pendant la Robin Hood Investors Conference qui s’est tenue le 29 octobre 2018, le PDG de Spruce Point, Ben Axler, déclare que la gestion de Dollarama soulève des soupçons, vu l’irréalisme de ses objectifs de croissance. En outre, l’augmentation récente de ses prix jusqu’à 4 $CAN, fait baisser le flux de la clientèle dans ses magasins. Parallèlement, la concurrence continue d’offrir les produits de qualité à bas prix. Avec la hausse des coûts de la main-d’œuvre et ceux de transports, l’ensemble de ces facteurs poussent Axler à conclure que les « marges improbables » de Dollarama finiront par être menacées.

Le rapport de Spruce Point effraie les investisseurs, ce qui explique la chute de l’action le lendemain de la conférence, à l’ouverture du marché. La direction, qui a choisi de ne pas commenter ce sujet, va devoir agir en conséquence. En effet, les résultats de Dollarama ne cessent de décevoir les analystes depuis le début de l’année avec des revenus considérablement plus bas que les années précédentes. La valeur des capitaux propres de l’entreprise est négative, due au fait que ses dettes sont plus grandes que ses actifs. Ce qui en résulte un ratio «cours/valeur comptable » bien au-dessous de zéro. Toutefois, ces résultats ne semblaient pas altérer l’ambition de Neil Rossy, le PDG de la compagnie, de se lancer dans la vente de gros et le commerce en ligne tel qu’annoncé en juin 2018. Il reste à voir si ces mesures seront suffisantes pour remédier à la situation.

Bibliographie:

Spruce Point Management. (31 octobre 2018). Dollarama Inc. Spruce Point Report.  [En ligne]. Disponible: https://www.reuters.com/article/dollarama-spruce-point/spruce-point-sees-dollarama-stock-price-tumbling-idUSL2N1XA1WL

Reuters. (31 octobre 2018). Spruce Point sees Dollarama stock price tumbling.  [En ligne]. Disponible: https://www.reuters.com/article/dollarama-spruce-point/spruce-point-sees-dollarama-stock-price-tumbling-idUSL2N1XA1WL

La Presse. (31 octobre 2018). Dollarama visée par un vendeur à découvert.  [En ligne]. Disponible: https://www.lapresse.ca/affaires/economie/commerce-de-detail/201810/31/01-5202433-dollarama-visee-par-un-vendeur-a-decouvert.php

Les Affaires. (31 octobre 2018). Un vendeur à découvert s’en prend à Dollarama, l’action perd 7%.   [En ligne]. Disponible: http://www.lesaffaires.com/bourse/analyses-de-titres/un-vendeur-a-decouvert-s-en-prend-a-dollarama-l-action-perd-7/606062

BNN Bloomberg. (31 octobre 2018). Dollarama’s stock falls as short seller Spruce Point takes aim. [En ligne]. Disponible: https://www.bnnbloomberg.ca/dollarama-s-stock-falls-as-short-seller-spruce-point-takes-aim-1.1161041

Les Affaires. (7 juin 2018). Dollarama se lance dans la vente de gros. [En ligne]. Disponible: https://www.lesaffaires.com/bourse/analyses-de-titres/dollarama-se-lance-dans-la-vente-de-gros/603202

Laisser un commentaire