Fortes pressions sur les producteurs de pétrole canadiens, une opportunité d’investissement?

Le secteur pétrolier canadien a subit beaucoup de turbulences récentes. Le prix du « Western Canadian Select » a diminué de plus de 70% depuis mai 2018. Ce crash est survenu malgré la stabilité du prix du WTI (West Texas Intermediate), le baromètre du prix du pétrole le plus important en Amérique du Nord.

Il n’y a que quelques mois, le WTI était à $71.49 par baril et le Western Canadian Select était en train de fermer l’écart entre les deux avec son prix à $58.49 par baril, un escompte de $13.00. En date du 26 octobre 2018, cet écart s’est agrandi jusqu’à $52.51 par baril avec le prix du WTI étant à $67.59 alors que le prix du WCS est à $15.08, le plus bas qu’il a été depuis plus de 5 ans.

La raison principale de ce crash est la fermeture temporaire de raffineries de pétrole lourd canadien pour des raisons de maintenance. De plus, les pipelines opèrent à proche de pleine capacité et plusieurs compagnies ont du trouble à exporter ce qu’elles produisent. Les raffineries fermées comme ceux à Whiting (BP), Wood River (Philips) et Détroit (Marathon) vont recommencer leurs opérations dans le prochain mois. Ces fermetures ont drastiquement diminué la demande pour le WCS et en conséquence son prix. Aux prix courants, l’industrie pétrolière canadien perd plus de $100M par jour.

Sur les marchés boursiers, les prix des actions des compagnies pétrolières canadiennes ont déjà subit les conséquences de ces pressions. Le prix des actions de Suncor (TSX: SU) ont diminué de 15% et le prix des actions de Canadian Natural Resources (TSX: CNQ) ont diminué de plus de 30%. Malgré cela, l’impact ne devrait qu’être confiné au secteur pétrolier et ne devrait pas avoir trop d’impact sur les autres industries canadiennes même si ces compagnies pétrolières sont des gros clients du secteur de transport parce que ces pressions ne sont que temporaires. Canadian National Railway (TSX: CNR) et Canadian Pacific Railway (TSX: CP) n’ont pas diminué leur volume de transport pétrolier, restant stable à 200 000 barils par jour. De plus, les analystes prédisent que ce volume de transport va augmenter jusqu’à 400 000 barils par jour avant la fin de l’année.

En conclusion, je crois que c’est une belle opportunité pour investir, les prix étant basses dûs à des pressions temporaires. Les avancés récents technologiques ont aussi diminué le coût de production de Suncor (TSX: SU) à $37 par baril. Lorsque les différentiel entre le WTI et WCS reviendra à normal, les compagnies pétrolières canadiennes seront à nouveau très profitables.

Bibliography

Canadian oil pain grows as crude discount hits $40, Bloomberg. Retrieved from https://www.jwnenergy.com/article/2018/10/canadian-oil-pain-grows-crude-discount-hits-40/

Bargain price oil: how long will it last?, CBC. Retrieved from https://www.cbc.ca/news/business/wcs-wti-alberta-oilsands-1.4865198

3 reasons why Alberta oil prices have sunk, CBC. Retrieved from https://www.cbc.ca/news/business/alberta-wcs-wti-discount-differential-1.4849015

Oil price charts. Retrieved from https://oilprice.com/oil-price-charts

Oil Shipments by Rail Loom Large in Canadian Pacific’s Future, Wall Street Journal. Retrieved from https://www.wsj.com/articles/crude-oil-shipments-by-rail-loom-large-in-canadian-pacifics-future-1412711981

Canadian heavy oil trading at ‘outrageous’ $40 discount as global prices rally, Financial Post. Retrieved from https://business.financialpost.com/commodities/energy/canadian-heavy-oil-trading-at-outrageous-40-discount-as-global-prices-rally

Laisser un commentaire