Saputo acquiert la plus grande entreprise laitière d’Australie

C’est en fin du mois d’octobre, après la clôture des marchés, que le groupe Saputo (TSX : SAP) annonce qu’il fera l’acquisition du plus grand producteur laitier d’Australie, Murray Goulburn. La transaction, qui s’élève à plus de 1,29G $CAN, n’implique la prise en charge d’aucune dette et sera financée par un prêt bancaire (Radio-Canada, 2017).

Saputo, avec ses 11,1G $CAN de chiffre d’affaires, se place au 9e rang des plus grandes entreprises laitières au monde. L’entreprise est une habituée des acquisitions puisque celles-ci lui permettent de grandir depuis les années 90. La plus mémorable serait celle de Morningstar Foods en 2012 pour 1,45M $US à l’époque, qui elle aussi était financée par un prêt bancaire (Le Devoir, 2012).

L’achat de Murray Goulburn permet à Saputo de devenir le principal joueur dans le marché australien. Ce n’est pourtant pas sa première acquisition australienne. En effet, l’entreprise québécoise détenait déjà près de 10% des parts du marché australien suite à l’acquisition de Warrnambool Cheese Butter en 2014 (Le Devoir, 2017). L’ajout de Murray Goulburn permettrait à Saputo de s’approprier environ 50% des parts (Les affaires, 2017). Le plus grand producteur laitier d’Océanie a connu une perte nette de 370M $CAN, en plus de connaitre des tensions avec ses producteurs, ce qui justifie la décision de vente (Le Devoir, 2017).

De plus, il est important de savoir qu’environ 80% des exportations de produits laitiers de l’Australie se font vers l’Asie. Donc, en plus de s’offrir une grande part du marché australien, Saputo se facilite aussi l’accès au marché asiatique, où l’on prévoit une hausse de la consommation des produits laitiers au cours des prochaines années (Le Devoir, 2017). Tout cela grâce aux 11 usines que détient Murray Goulburn en Australie et en Chine.

Il est indéniable que Saputo est un titre à suivre avec une bonne performance attendue par les analystes. D’autant plus que 54% de son BAIIA est enregistré au États-Unis et devrait donc bénéficier de la réforme fiscale du pays (Rolland, 2018).

Bibliographie

Le Devoir. (2012) Saputo va acquérir l’américaine Morningstar pour 1,45 milliard. URL: http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/365495/saputo-va-acquerir-l-americaine-morningstar-pour-1-45-milliard

Le Devoir (2017) Murray Goulburn pourrait servir de tremplin à Saputo. URL: http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/511532/murray-goulburn-pourrait-servir-de-tremplin-a-saputo

Le Devoir. (2017) Saputo prend une grosse bouchée australienne. URL: http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/511456/saputo-prend-une-grosse-bouchee-australienne

Les affaires. (2017) Saputo pourrait prendre une grosse bouchée dans le marché australien. URL: http://www.lesaffaires.com/bourse/analyses-de-titres/saputo-pourrait-prendre-une-grosse-bouchee-dans-le-marche-australien/597881

Radio-Canada. (2017) Acquisition majeure pour Saputo en Australie. URL: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1063764/saputo-australienne-murray-goulburn-1-29-milliard

Rolland, S. Les affaires. (2018) À surveiller: Saputo, CP et Caterpillar. URL: http://www.lesaffaires.com/bourse/revue-des-marches/a-surveiller-saputo-cp-et-caterpillar/599959

Laisser un commentaire