En visitant le parc du Bois-Franc, découvrez la rue Kenneth Patrick

« […] de créer quelque chose de canadien et de tirer avantage d’une équipe formée à la guerre extrêmement innovatrice et très axée sur la technologie. »   Kenneth Patrick

Début septembre 2017, la ville de Montréal a baptisé une rue de l’arrondissement de Saint-Laurent, située entre le boulevard Henri Bourassa O et le sublime parc du Bois-Franc, du nom de l’aviateur et officier de l’Aviation royale du Canada, que fût Kenneth R. Patrick. Il créa en 1947 la compagnie « Canadian Aviation Electronics » à Saint-Hubert pour exploiter la technologie développée au cours de la Seconde Guerre Mondiale, dans le domaine de l’aviation.

Cet hommage coïncide avec la 70 ème année d’existence du leader mondial dans la fourniture de solutions de formation complètes basées sur une technologie de simulation de pointe et des services de formation intégrés pour des applications civiles et militaires.

À l’occasion de cet hommage, Alan DeSousa, maire de Saint-Laurent a trouvé les mots adéquats pour célébrer l’un des visionnaires montréalais : « À Saint-Laurent, nous avons à cœur d’honorer les gens qui se sont démarqués et qui ont de ce fait contribué au développement de leur communauté. Grâce à M. Patrick, Saint-Laurent compte CAE dans son bassin de 4680 entreprises et nous en sommes très fiers ! Avec l’inauguration de la rue Kenneth-Patrick, nous nous assurons de conserver un lien avec le passé, tout en regardant de l’avant avec enthousiasme grâce aux innovations des entreprises comme CAE. »

CAE, un expert mondial dans le développement des simulateurs de vols

La création de ses premiers simulateurs de vol, date des années 1950.En effet, en 1952, à la demande de l’aviation royale du Canada, CAE conçoit son premier simulateur, un CF-100.En 1955, CAE entreprend la conception du premier simulateur de vol civil construit au Canada, un DC-6B analogique destiné aux Lignes aériennes Canadien Pacifique. Puis en faisant preuve de talent, d’imagination et d’innovation, elle parvient en 1969, à installer son nouveau système de mouvement à six degrés de liberté sur un simulateur Boeing 747 de la compagnie aérienne néerlandaise KLM.

Pendant les années 70, la crise du pétrole, les pressions des défenseurs de l’environnement et les règlements gouvernementaux ont frappé de plein fouet le secteur du transport aérien. Sur le plan technologique, CAE, grâce à ses simulateurs, donnait aux transporteurs aériens l’opportunité d’assurer la formation de leurs équipages au sol plutôt que dans les airs.

En 1979, CAE, qui n’a cessé de se développer depuis sa création, détenait déjà 50% du marché des simulateurs de vol commerciaux.

D’innovation en innovation, en 1982, CAE développe le simulateur Boeing 727, destiné à United Airlines qui devient le premier simulateur commercial qui permet à l’utilisateur d’assurer la formation initiale périodique des équipages de bord entièrement par simulation. La formation sur un vrai avion n’était plus nécessaire. Une année après, dans la même foulée, CAE devient la première société à livrer un simulateur de vol (Boeing 757 pour Eastern Airlines) détenant la certification FAA (Federal Aviation Administration) avant même que l’appareil ne soit certifié. En 1999 CAE s’empare de plus de 80% du marché des simulateurs de vol commerciaux. En 2002, CAE construit pour le compte l’armée australienne le simulateur S-70A Black Hawk qui devient le premier simulateur de vol militaire à obtenir une certification équivalente à celle de niveau D. En 2006 CAE réitère le même succès en concevant pour les Forces canadiennes le premier simulateur P-3 (le CP-140) à obtenir la certification de niveau D.

Au fil des années, CAE tout en conservant ses attributs essentiels, a su sauvegarder son leadership technologique et la priorité pour l’innovation qui consacrent les simulateurs de CAE comme la norme par excellence. La décennie 2000 fût stratégique pour CAE, qui a renforcé sa position de chef de file dans son domaine de prédiction et a entrepris une démarche audacieuse afin de devenir le premier fournisseur mondial de services de formation aéronautique notamment en développant les systèmes visuels CAE Simfinity®, CAE Tropos® et CAE MedallionMC et en créant la première académie mondiale pour la formation des pilotes, l’Académie mondiale CAE (2006).

Aujourd’hui encore CAE, est fidèle aux fondements de son créateur, Kenneth-Patrick, et continue son chemin selon la ligne tracée de ce dernier : « CAE est l’un des piliers de la grappe aérospatiale de Montréal. Nous sommes le chef de file mondial en formation pour l’aviation commerciale parce que nous sommes novateurs. Cela fait partie de notre ADN depuis le tout début, grâce à la vision de Kenneth Patrick », a déclaré Marc Parent, Président et chef de la direction de CAE depuis août 2009 lors de la célébration de la mémoire du premier patron de l’entreprise.

Ce mois d’octobre 2017, CAE innove encore et toujours

Transports Canada a accordé la qualification provisoire de niveau C au premier simulateur de vol Boeing 737MAX au monde exploité par un transporteur aérien. Boeing 737MAX relève de la quatrième génération de la famille 737.Il est équipé du moteur LEAP-1B, plus gros et plus efficace fabriqué par CFM International (société commune entre le français Safran et l’américain General Electric).

Les agents de Transports Canada ont accordé la qualification à la suite de l’évaluation finale du simulateur de vol de série CAE 7000XR et du dispositif d’entraînement au vol de série CAE 500XR, situés au centre de formation d’Air Canada, à Toronto.

« Obtenir la qualification du premier simulateur de vol au monde exploité par un transporteur aérien marque une étape importante qui souligne le leadership technologique de CAE ainsi que les nombreuses années de collaboration avec nos partenaires de longue date, a déclaré Nick Leontidis, président de groupe, Solutions de formation de l’aviation civile à CAE. Avant d’ajouter que « Cela représente également la première livraison quant aux 12 simulateurs de vol Boeing 737MAX déjà commandés par des transporteurs aériens à l’échelle mondiale »

Je souhaite que la lecture de cet article vous motive pour une virée du côté de la rue Kenneth Patrick.

Bibliographie

Journaux canadiens :

AGENCE QMI (2017). Le journal de Montréal. L’arrondissement de Saint-Laurent honore la mémoire du fondateur de CAE. Tiré de : http://www.journaldemontreal.com/2017/09/13/larrondissement-de-saint-laurent-honore-la-memoire-du-fondateur-de-cae

Journaux français :

DUTHEIL, G. (2017). Le Monde. Un Bourget sous les couleurs américaines. Tiré de:  http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/06/16/un-bourget-sous-les-couleurs-americaines_5145852_3234.html

Trevidic, B. (2017). Boeing lève un coin du voile sur son projet d’avion milieu de gamme. Tiré de : https://www.lesechos.fr/20/06/2017/LesEchos/22469-073-ECH_boeing-leve-un-coin-du-voile-sur-son-projet-d-avion-milieu-de-gamme.htm

Trevidic, B. (2017). Le Boeing 737 MAX 9, en attendant le MAX 10. Tiré de : https://www.lesechos.fr/19/06/2017/LesEchos/22468-515-ECH_le-boeing-737-max-9–en-attendant-le-max-10.htm

Bauer, A. & Trevidic, B.  (2017). Avalanche de commandes au premier jour du Salon du Bourget. Tiré de: https://www.lesechos.fr/19/06/2017/lesechos.fr/030394584280_avalanche-de-commandes-au-premier-jour-du-salon-du-bourget.htm

Sites internet consultés :

www.cae.com

www.stockhouse.com

www.nftc.com

Laisser un commentaire