Suite à l’échec d’Énergie Est, des compagnies canadiennes se tournent vers les États-Unis

TransCanada (TSX : TRP) annonçait, le 5 octobre dernier, l’annulation de son projet Énergie Est de 15.7 B$. Cette nouvelle annonce un futur incertain pour les compagnies du secteur Service aux Collectivités, par exemple pour celles qui désirent construire des pipelines pour le transport de gaz naturel prochainement. Celles-ci se tourneront donc peut-être vers nos voisins du sud, ces derniers offrant des opportunités d’affaire plus attirantes.

En effet, le gouvernement canadien serre la vis quant aux rentrés monétaires que les compagnies de services aux collectivités sont autorisées à gagner, alors que les états américains sont plus enclins à signer de nouveaux projets avec de grosses marges bénéficiaires. Ceci poussera probablement plusieurs compagnies du secteur à faire des acquisitions au sud de la frontière et à éviter les projets canadiens inter-provinces. Citons, par exemple, la Société Emera Inc. (TSX :EMA), entres autres, qui a soumissionné au Massachussetts Clean Energy RFP, ce qui lui permettrait d’exporter 5.69 TWh d’électricité vers le Massachussetts durant 20 ans si elle est sélectionnée, représentant des revenus annuels additionnels frôlant le milliard de dollars ($CAN).

Cette approche pourrait, selon moi, être bénéfique aux consommateurs canadiens. En effet, en étendant leur réseau d’exploitation aux États-Unis, les compagnies seraient en mesure d’augmenter leur chiffre d’affaires ainsi que leurs bénéfices sans impact direct sur les clients canadiens, et ce, tout en réalisant des économies d’échelle. Or, avec un revenu supplémentaire, elles seraient en mesure d’investir davantage dans leurs réseaux canadiens et de fournir un service de qualité supérieur. Elles seraient également mieux équipées pour réagir en cas de grande crise puisqu’ils auraient accès à plus de fonds. Finalement, ces fonds supplémentaires pourraient être investis en recherche et développement sur les énergies renouvelables, ce qui leur permettrait de rester compétitives alors que la majorité des demandes de soumissions requièrent qu’un certain pourcentage de l’énergie fournie soit verte.

Bibliographie

Emera Incorporated. (2017). Emera Bids Atlantic Link Subsea Cable Info. Tiré de http://investors.emera.com/Mobile/file.aspx?IID=4072693&FID=389635469

Calgary Herald. (2017). TransCanada cancels $15.7B Energy East pipeline project. Tiré de http://calgaryherald.com/business/energy/transcanada-cancels-energy-east-pipeline-project

The globe and mail. (2017). TransCanada’s cancelled energy east project has Canadian utilities looking south. Tiré de  https://beta.theglobeandmail.com/report-on-business/streetwise/transcanadas-cancelled-energy-east-project-has-canadian-utilities-looking-south/article36519489/?ref=http://www.theglobeandmail.com

Laisser un commentaire