Compte rendu TMX – 7 mars 2017

Le 7 Mars 2017, l’équipe PolyFinances 2016-2017 a été reçue par Monsieur Jean Guilbault pour une visite de la bourse de Toronto. Dans le cadre des conférences éducatives, cette visite a été l’opportunité pour les membres de découvrir les activités de la bourse de Toronto et d’en apprendre davantage sur le marché des actions.

Groupe TMX est un groupe boursier intégré englobant de multiples catégories d’actifs. Les filiales principales du Groupe TMX exploitent des marchés au comptant, des marchés dérivés et des chambres de compensation couvrant de multiples catégories d’actifs, dont les actions, les titres à revenu fixe et les produits énergétiques.

Notre point de contact et conférencier principal, Monsieur Jean Guilbault, siège au conseil d’administration de Polyfinances.

Monsieur Guilbault est diplômé de l’école Polytechnique de Montréal et est aujourd’hui responsable de l’organisation des équipes technologiques, de développement et d’architecture à la bourse de Montréal, qui ont réalisé la conception des solutions technologiques SOLA de négociation, de compensation et de surveillance. Ces derniers systèmes, reconnus parmi les plus rapides et des plus efficients dans leurs domaines, sont actuellement déployés à Montréal, Boston, Londres et Milan. Monsieur Guilbault a en outre participé à la création du premier système automatisé de négociation d’actions de la bourse de Montréal.

L’équipe a eu le privilège de passer l’après-midi avec son hôte et a pu faire le tour des différents départements de la bourse, en rencontrant leurs responsables et représentants.

Lors de la rencontre avec les différents acteurs au sein de la bourse de Toronto, plusieurs thèmes ont été abordé: les CDS et leurs importants dans le domaine de l’investissement en bourse, la cybersécurité qui est au coeur des préoccupations des entreprises technologiques de nos jours, mais aussi des institutions financières, les aspects légaux, les services au sein de l’entreprise ainsi que les concepts de gestion du risque et de la finances.

CDS – Caisse canadienne de dépôts de valeurs

Le CDS est est un partenaire de première classe dans le domaine de l’investissement des valeurs mobilières. Ses services varient entre les dépôts, la compensation, la réglementation et l’information. La CDS s’occupe de la majorité des opérations sur valeurs mobilières négociées au Canada. A titre de comparaison, elle effectuait environ 6000 opérations en 1970, comparativement à 1.6 millions d’opérations aujourd’hui. Cette dernière a été fondé sur une réputation impeccable mettant au premier plan la fiabilité, lui permettant de maintenir assurée la responsabilité de plus de 400 milliards de dollars.

Cybersécurité

La cybersécurité un aspect de la plus haute importance pour une compagnie d’une aussi grande envergure. L’équipe qui assure sa gestion au sein de TMX se doit d’anticiper les cyberattaques sophistiquées et de savoir les désamorcer. La détection de menaces à l’interne est également couverte par la cybersécurité. De manière générale, les systèmes de sécurité en place gèrent bien ces menaces, mais il est important de comprendre les coûts faramineux qui peuvent émerger d’une potentielle attaque dommageable.

L’équipe de cybersécurité fonctionne selon trois piliers : la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité. Ceux-ci soutiennent bien les objectifs principaux de la cybersécurité chez TMX. Parmis ces objectifs, il y a bien entendu la mesure et la gestion des risques associés aux cyberattaques. Il est également important de rester informé sur les différentes méthodes employées par les criminels et d’informer le personnel par rapport à celles-ci. En faisant de la sorte, l’équipe de cybersécurité s’assure de maintenir le nombre d’accidents à son minimum. De manière générale, l’équipe a également pour but de supporter les entreprises, que ce soit de manière préventive ou directement dans une situation problématique.

GCO – Office of the General Counsel

Le bureau de l’avocat général, ou OGC en anglais, est en charge de tout ce qui attrait au travail légal provenant des activités de la bourse. Nous avons rencontré la responsable de l’équipe légale du TMX, qui a présenté le groupe de façon exhaustive, en abordant ses activités, sa structure interne et son mode de gouvernance “miroir”. Au total, on dénombre pas moins de 25 avocats amenant des expertises différentes et permettant la rétention du savoir dans l’entreprise. Il existe différentes activités au sein du département: politiques, intérêts publics, fusion-acquisition, activité commerciale, régulation et conformité,…

De par sa nature, l’entreprise évolue dans un environnement légal complexe et très règlementé qui se situe entre le Canada, les Etats-Unis et l’Union Européenne. De plus, le TMX est un leader dans son environnement régulatoire en influençant régulièrement les décisions des institutions.

Le département légal est traditionnellement perçu comme un frein à l’innovation, en particulier au sein de la Bourse où sont conçues des nouvelles solutions pour des clients exigeants qui ne rentrent pas nécessairement dans le cadre existant. Ceci étant dit, notre intervenante a largement insisté sur l’objectif principal du travail de son équipe: aider à surpasser les risques légaux et d’affaires.

GES – Global Enterprise Services

Le GES a pour fonction au sein du groupe TMX de desservir trois secteurs distincts. Il s’agit de la technologie, à savoir les services que cette dernière offre à la bourse de Toronto, de la gestion du risque et de la gestion de projet. Historiquement, la gestion était faite de manière décentralisée, et maintenant il n’y a qu’un seul point de contact avec les clients en une localisation pour être capable d’offrir tous les services et ainsi améliorer leur expérience. La fonction principale du département est de s’assurer que les solutions sont déployées le plus rapidement possible tout en s’assurant d’un coût minimal. Les services fournis sont notamment:

  1. “Trading”
  2. “Corporate function”
  3. “Listing and TSX trust”
  4. “Market insights”
  5. “NGX: Natural gas Exchange”
  6. “Cleaning house”
  7. “Fixed income”

Risk management

Nous avons rencontré le directeur financier de l’entreprise qui nous a présenté son mode de fonctionnement, sa stratégie d’ici 2020 et ses réalisations de l’année.

Le département de gestion des risques de la Bourse de Toronto s’attache à identifier, évaluer et prioriser les risques relatifs aux activités de l’entreprise, quelles que soient la nature ou l’origine de ces risques, pour les traiter méthodiquement de manière coordonnée et économique, de manière à réduire et contrôler la probabilité des événements redoutés, et réduire l’impact éventuel de ces événements.

À ce titre, il s’agit d’une composante de la stratégie d’entreprise qui vise à réduire la probabilité d’échec ou d’incertitude de tous les facteurs pouvant affecter son projet d’entreprise. La gestion en continu de la grille de risques d’une entreprise suppose vision et vigilance du dirigeant et de ses conseils et cadres, pour la réadapter aux réalités du terrain et des systèmes régulatoires qui s’y appliquent.

La gestion du risque au sein de la Bourse est une pyramide à trois niveaux. D’un niveau plus haut, la gouvernance du risque attrait à l’appétit pour le risque (qui a évolué depuis la crise de 2008), la stratégie et la performance et les attentes des actionnaires. S’en suit les leviers de la gestion du risque, avec les politiques le concernant, les rapports, la technologie, la culture et les capacités organisationnelles. Enfin, la base de la pyramide concerne les processus, à savoir l’identification du risque (stratégique, opérationnel, financier, conformité), le contrôle et l’atténuation.

Finance

Le volet finance chez TMX a connu une évolution marquée de 2002 à 2010. Au cours de celle-ci, il a porté davantage son attention vers les investissement de croissance et sur la gestion de performance. Aujourd’hui, deux tendances fortes peuvent être ressorties. D’abord, on peut observer la consolidation d’équipes de gouvernance participant tout au long des différents projets. Puis, il y a une croissance d’équipes de direction spécialisées chez TMX.

Conclusion

Pour conclure la rencontre, Jean Guilbault a fait une ouverture sur le monde entrepreneurial. Les points soulevés furent en autre de garder les solutions que l’on met en place les plus simples possibles, afin de s’assurer qu’elles aient du succès. De plus, il faut savoir se poser des questions et ce constamment, toujours repousser nos limites et ne jamais cesser d’apprendre. Enfin, notre hôte a mis l’emphase sur l’art de gérer une équipe, en précisant qu’il est important d’apprendre le langage des autres pour être à même de créer un climat propice à la cohésion d’équipe et où chacun peut donner le meilleur de soi-même.

Cette conférence n’était pas qu’une leçon de finance, c’était aussi une leçon de vie. Merci à Monsieur Jean Guibault et à tous les intervenants pour cette opportunité en or.

Laisser un commentaire