Compte rendu MaRS – 7 mars 2017

Nous avons eu le plaisir d’être accueilli au MaRS discovery district par Alexandre Turcotte, associé technologies de l’information et des communications. Il nous a présenté le détail des activités de MaRS.

MaRS est un centre d’innovation régional à but non lucratif, fondé en 2000 et basé à Toronto. Sa mission est d’accompagner la création d’entreprises à succès international dans les domaines de l’innovation scientifique, technologique et sociale. L’objectif est de conceptualiser, accélérer, mettre à l’échelle et diffuser l’innovation au Canada ou ailleurs dans le monde.

MaRS à vu le jour car le Canada observait de la difficulté à commercialiser les technologies médicales, et que les grands centres médicaux importaient leurs machines de l’étranger. Implantée au cœur de l’écosystème médical torontois, dans l’ancien hôpital général de Toronto où l’insuline fut découverte une centaine d’années auparavant, MaRS est donc idéalement placé pour développer des technologies médicales et les commercialiser aux alentours. Depuis, MaRS (d’où le nom « Medical and Related Sciences) a diversifié ses activités et est active dans d’autres domaines clés, dont l’énergie, la Finance et le commerce. (FinTech) ainsi que le travail et l’apprentissage technologique.

Quelques chiffres clés

  • 5M de pied carré dans le discovery district de Toronto
  • 200+ organisations
  • 6000 personnes
  • 1258 start-ups dont 200 cleantech, 300 healthcare
  • 700 Venture ICT
  • 40 investisseurs et partenaires financiers
  • Nouvelle stratégie de développement tous les 4 mois

MaRS compte 3 piliers principaux

  • Travail et aide au développement des startups d’innovation technologiques.
  • Initiatives systémiques : aide au niveau politique supporter l’innovation (lobbying)
  • Immobilier (location d’espace de travail pour entrepreneurs et pour des entreprises plus développées ex. AirBnB, RBC, Autodesk…)

MaRS travaille ainsi à accompagner des entreprises dans les secteurs de l’énergie et l’environnement (notamment CleanTech), la finance et le commerce (notamment FinTech), l’apprentissage et la formation (Business intelligence, éducationnel, Big Data).

Initialement fondé pour aider les jeunes start-ups à se développer, MaRS se concentre aujourd’hui sur le support à la croissance et la mise à l’échelle des entreprises. En effet, beaucoup d’incubateurs existent maintenant, et l’expertise de MaRS en croissance et mise à l’échelle lui permet de se différencier. Ainsi, leurs activités sont réparties à 50% croissance et 50% et mise à l’échelle.

L’accompagnement des Ventures se fait en 3 phases

  1. Démarrage

Accompagnement « 1 to many » par des workshops, conférences, évènements pour conseiller les entrepreneurs, « 1 to 5 » 5 entrepreneurs face à un conseiller, « 1 to 1 » coaching personnalisé pour les entreprises les plus prometteuses qui arrivent en phase de croissance. À ce stade, MaRS vient en aide aux entrepreneurs sur les aspects de connaissances du marché, coaching hebdomadaire, conseils d’affaire, entrepreneuriat et éducation.

  1. Croissance

MaRS aide les entrepreneurs dans l’acquisition de talents, la recherche de partenaires d’affaire et de capital, relations publiques, et dans leur stratégie de développement. MaRS met à profit sont important réseau d’affaires, son expérience et son expertise. À ce stade, MaRS vient en aide aux entrepreneurs sur les aspects d’acquisition de talents et développement stratégique.

  • Mise à l’échelle

Pour les entreprises faisant $5M+ de revenus et en bonne santé.

Pour être accompagné par MaRS, un CEO doit avoir un chef de design, et un CPO. Sans quoi l’entreprise n’est pas jugée intéressante. L’évaluation des entreprises repose d’abord sur celle de l’équipe : est-ce qu’on a les bonnes personnes ? Seulement si c’est le cas, le produit et le marché sont évalués. L’entrepreneur type à MaRS a entre 35 et 40 ans et possède une expérience dans son industrie où il a vu une niche et identifié un besoin latent. À ce stade, MaRS vient en aide aux entrepreneurs dans l’accès au capital et l’entrée éventuelle en bourse.

Aperçu de l’état de la FinTech au Canada : Dinaro Ly

Durant notre visite au MaRS Discovery District, nous avons eu la chance de rencontrer Dinaro Ly, directeur du secteur Finance et commerce de MaRS, le plus important hub de technologie financière au Canada.

Il existe en effet au Canada plus de 90 entreprises œuvrant dans le secteur qui est en grande accélération depuis les 18 derniers mois. Selon Dinaro, les secteurs qui sont les plus en croissance sont les secteurs des prêts alternatifs et de l’assurance, grâce à de nouvelles formes d’analyse du comportement (domotique).

MaRS, tout comme les autres secteurs apporte un support à ces entreprises grâce à des conseillers qui ont une expertise de qualité dans le domaine. Le principal enjeu que rencontrent ces entreprises est la régulation de leurs activités par l’OSFI (Canada) ou l’AMF (Québec) puisque les FinTech apportent souvent des innovations et des nouveaux modèles d’affaires auxquels les régulateurs ne sont pas encore adaptés. MaRS tente alors d’accompagner les entreprises pour qu’elles se conforment le plus facilement possible à ces régulations, mais travaille également avec le gouvernement pour tenter de faire évoluer les règlementations. Dinaro nous a d’ailleurs fait remarquer que MaRS a travaillé de manière rapprochée avec la ville de Toronto pour faire autoriser Uber à opérer dans la métropole. MaRS travaille également sur l’accessibilité des données des grandes institutions financières par les FinTech pour favoriser l’émergence de nouveaux services financiers plus avantageux pour les consommateurs.

Ainsi, les banques s’intéressent de près à ce nouveau secteur, et investissent beaucoup d’argent, notamment en intelligence artificielle et en nouvelles technologies pour rester compétitives face à ces nouvelles entreprises que sont les FinTech. C’est dans ce contexte que MaRS intervient, et connecte les FinTech du Canada et du monde entier qui ont le plus de potentiel aux institutions financières pour créer des partenariats et faire évoluer le système financier canadien.

Nous remercions chaleureusement Alexandre Turcotte et Dinaro Ly pour nous avoir présenté MaRS et permis d’en apprendre plus sur ce monde fascinant de l’entreprenariat !

Laisser un commentaire