Une année ensoleillée en prévision pour Suncor Energy

En matière d’énergie tirée de combustible fossile au Canada, Suncor Energy (TSX : SU) est sans nul doute en tête de course. L’année 2016 a d’ailleurs été des plus fructueuses pour le géant de l’énergie canadienne. Par une stratégie d’acquisitions, Suncor a su compenser pour une période plus difficile lors du dernier quart de 2015 et a augmenté son exposition au projet Syncrude de 12% à 54% [1]. L’année 2017 s’annonce tout aussi prometteuse.

En janvier 2016, PolyFinances avait suivi l’acquisition de Canadian Oil Sands de près avec son article publié par Matthieu Brunel-Vier [2]. L’acquisition avait été conclue pour 6.9G $CAN [3]. Une deuxième acquisition a été réalisée pour 937M $CAN, soit celle de Murphy Oil Corporation en avril 2016 [4]. En partie grâce à ces acquisitions, la production de barils de pétrole par le projet Syncrude a augmenté d’environ 27% depuis le dernier quart de 2015 [1], bénéficiant par le fait même la production de Suncor Energy. Selon le rapport annuel de 2016 émis par la compagnie, 6G $CAN a été généré provenant de l’exploitation seulement [5].

Néanmoins, certaines inquiétudes planes récemment en ce qui concerne l’avenir du pétrole canadien. Avec l’élection du nouveau Président américain Donald Trump, plusieurs craignent l’imposition d’une taxe sur le pétrole importé du Canada, ce qui pourrait refroidir certain à l’idée de s’en procurer. Effectivement, les conséquences seraient pour le moins significatives comme notre voisin du sud est le principal acheteur sur le plan international. Par contre, Steve Williams, président de Suncor Energy, doute que Trump procédera à l’imposition d’une taxe sur le pétrole provenant du Canada [6]. L’ex-président de ExxonMobil Rex Tillerson qui est maintenant secrétaire d’état connait bien l’importance du pétrole canadien pour les États-Unis et saura faire valoir l’importance de l’importation de pétrole Canadien, toujours selon Williams.

Avec ses décisions éclairées, sa grande capacité d’adaptation face à la situation du marché et à son plan structuré dans le but d’augmenter sa production, l’avenir de Suncor n’aurait pas lieu d’inquiéter les investisseurs.

Références :

[1] AFXENTIOU, Demetris. (2017, 21 février). Is Suncor Energy Inc. a Good Investment? The Motley Fool. Consulté le 3 mars 2017 depuis http://www.fool.ca/2017/02/21/is-suncor-energy-inc-the-right-stock-for-exposure-to-oil/

[2] BRUNEL-VIER, Matthieu. (2016, 11 janvier). Le rachat de Canadian Oil Sands par Suncor. PolyFinances. Consulté le 3 mars 2017 depuis http://polyfinances.ca/blog/2016/01/11/le-rachat-de-canadian-oil-sands-par-suncor/

[3] LEWIS, Jeff. (2016, 18 janvier). Suncor reaches $4.2-billion deal with Canadian Oil Sands. The Globe and Mail. Consulté le 3 mars 2017 depuis http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/industry-news/energy-and-resources/suncor-hikes-bid-for-canadian-oil-sands/article28236158/

[4] The Canadian Press. (2016, 27 avril). Suncor snags majority control of Syncrude with $937M Murphy Oil deal. CBC News. Consulté le 3 mars 2017 depuis http://www.cbc.ca/news/canada/calgary/suncor-majority-control-syncrude-1.3556464

[5] Suncor Energy Inc. (2017, mars). Suncor Energy Inc. : Rapport annuel 2016. Suncor Energy Inc.

[6] The Canadian Press. (2017, 9 février). Suncor Energy CEO thinks it’s unlikely U.S. will impose border tax on Canada. Consulté le 3 mars 2017 depuis http://globalnews.ca/news/3238546/suncor-energy-ceo-thinks-its-unlikely-u-s-will-impose-border-tax-on-canada/

Laisser un commentaire