Keytruda dans le marché des traitements complémentaires

La FDA (food and drugs administration) a accepté une revue accélérée du médicament Keytruda développé par Merck (MRK : NYSE). Ce médicament se vaut être un traitement de première ligne des médicaments d’immunothérapie complémentaires aux chimiothérapies pour combattre les cancers avancés de poumons. Ceci pourrait leur donner un avantage face à leurs concurrents dans le plus gros marché concernant les cancers étant évalué à 14$B US par Evercore ISI. (Berkrot, 2017)

 

Le médicament Keytruda, à lui seul, est déjà approuvé comme traitement de première ligne pour les patients atteints de cancer des poumons avancés et ayant un haut taux de protéines PD-L1, la protéine sur laquelle le médicament agit pour aider le système immunitaire à combattre le cancer. Ces patients représentent seulement le quart des patients ayant les cancers des poumons. Une fois que le médicament en complémentarité avec d’autres traitements sera approuvé, le marché pour le Keytruda s’ouvrira aux patients indépendamment de leur taux de protéines PD-L1. (Berkot, 2017) L’analyste John Scotti d’Evercore suggère que Merck ne sera pas en mesure de pénétrer le marché de façon durable pour l’ensemble de la population en raison de la compétition des différentes combinaisons de traitements. Cependant, l’approbation par la FDA en mai pourra certainement leur donner un avantage. (Berkot, 2017)

Il est évident que lorsque le médicament Keytruda sera approuvé par la FDA comme médicament complémentaire, Merck aura un avantage considérable sur le marché des cancers de poumons avancés. Cependant, cet avantage ne sera pas durable en raison du nombre élevé et la fréquence des nouveaux médicaments qui entrent sur le marché et des combinaisons possibles, tel que le mentionne John Scotti. De plus, la compagnie doit 625 $M aux compagnies Bristol et Ono et 6,5% de royauté des ventes entre janvier 2017 et décembre 2023 en raison d’un conflit de brevets. (Ganesan, 2017) L’action de Merck n’est donc pas à acheter particulièrement s’il on adopte une philosophie d’investissement à long terme et en raison des ententes suite aux poursuites judiciaires.

 

Bill Berkrot (10/01/2017) « FDA accepts Merck application for lung cancer combo therapy ». Reuters

Gayathree Ganesan (20/01/2017) « Merck, Bristol-Myers agree to settle Keytruda patent suit ». Reuters

Laisser un commentaire