Métro défait toutes les prévisions

L’épicier Métro (TSX: MRU), troisième chaîne d’alimentation au Canada,  a le vent en poupe ; ayant encore une fois créé la surprise en dévoilant ses résultats du quatrième trimestre, dépassant les attentes des analystes. Son action a en effet regagné 5.5% au 16/11/2016 pour une appréciation à 17% sur les 12 derniers mois.

Metro a surpris les analystes et trompé positivement toutes les prévisions au cours du dernier trimestre. En effet, le bénéfice est à 145M $US à la mi-octobre 2016 (0.60$US par action), soit une hausse de 15.4% sur le trimestre, et 5.5% plus élevé que les prévisions. Aussi le bénéfice d’exploitation à 221.6M $US a connu une hausse de 7%, soit 1% de mieux que les prévisions. Enfin, les ventes des épiceries ouvertes depuis plus d’un an a augmenté de 2.8% soit 0.3% de plus qu’attendu, avec une facture moyenne en augmentation de 2.1%.

Si les analystes ne s’attendaient pas à d’aussi bons résultats, c’est lié au prix des produits et à la compétition. En effet, le marché de la distribution connait un recul du prix de 8500 produits de consommation ; stratégie initiée en avril par IGA au Québec. De plus, la tendance est à une hausse des promotions sur ce marché, impactant à la baisse les résultats des acteurs du secteur.

La surprise que crée Métro s’explique par deux facteurs : l’optimisation de ses coûts et une bonne diversification. En effet, Métro a d’abord su réduire de 0.4% ses dépenses en général, ventes et administration. De plus, Métro profite des bons résultats de ses filiales à escompte Super C (Québec) et Food Basics (Ontario), ainsi que les dépanneurs Couche-Tard. Ces résultats sont le fruit d’une bonne compréhension d’une tendance actuelle au Canada, où les consommateurs (avec notamment 55% au Québec) surveillent davantage les promotions et stockent autant que possible lorsque les prix sont réduits.

Remarquons qu’en dépit de ce bon dernier trimestre, les analystes restent prudents sur le titre de Métro, et n’en recommandent l’achat que dans 43% des cas. En grande partie devant un manque de certitude sur les perspectives de croissance de Métro face à ses compétiteurs.

Références

Les Affaires. (2016). Metro: l’épicier-métronome défie encore les attentes. http://www.lesaffaires.com/bourse/analyses-de-titres/metro-lepicier-metronome-defie-encore-les-attentes/591694

Bloomberg. (2016). METRO Reports Record Fourth Quarter Results. http://www.bloomberg.com/press-releases/2016-11-16/metro-reports-record-fourth-quarter-results

La Presse. (2016). Les supermarchés à rabais continuent d’avoir la cote, constate Metro. http://affaires.lapresse.ca/resultats-financiers/201611/16/01-5041861-les-supermarches-a-rabais-continuent-davoir-la-cote-constate-metro.php

Laisser un commentaire