Trump permettrait la reprise des fusions-acquisition du secteur pharmaceutique

L’arrivé de Trump comme 45e président des États-Unis permettra la reprise des fusions-acquisition de l’industrie pharmaceutique qui stagnent depuis la dernière année, soit une réduction de 65% depuis 2015 (Helfand, 2016). Suite à l’élection de Donald Trump, les prix des actions du secteur ont grimpé en raison d’une potentielle arrivée d’argent de l’étranger et d’une augmentation de la valorisation des titres.  

Depuis les polémiques concernant le prix exorbitant des médicaments dans la dernière année, les investisseurs ont refusés de vendre leurs actions à faible coût ce qui a ralenti le secteur de l’industrie pharmaceutique (Helfand, 2016). Lors de sa campagne, Trump a annoncé une réduction des taxes pour les compagnies qui voudraient rapporter leur revenu obtenu à l’étranger au pays. Ceci pourrait en partie encourager des compagnies telles que Pfizer à rapporter 80 B$ à l’intérieur des États-Unis. Certains analystes spéculent également sur des rachats de compagnie tels que le rachat de Sarepta Therapeutics Inc. (NASDAQGS : SRPT) par Tesaro Inc (NASDAQGS : TSRO) (O’Donnell, 2016).

L’augmentation de la valorisation des titres du secteurs ainsi qu’une plus grande arrivée de l’argent de de grandes firmes au pays permettra de relancer l’économie de cette industrie. En effet, ceci encouragera l’entrée sur le marché de plus petits joueurs et facilitera leur demande d’investissement pour supporter leurs recherches et leur phase de démarrage. Étant donné la présence concurrentielle forte dans le domaine pharmaceutique, l’incitation de grands joueurs à investir dans des innovations de court terme est importante. Il est donc nécessaire que ces derniers aient assez d’actifs pour pouvoir permettre la création de nouveaux médicaments et des barrières à l’entrée grâce entre autres à l’obtention de brevets.

 

Carly Helfand (11/11/2016) « Will Trump’s election make pharma M&A great again? ». FiercePharma

Carl O’Donnell (11/11/2016) «Trump presidency could prove a salve for pharma merger deal» Reuters

Laisser un commentaire